Taxe d’habitation : c’est la douche froide pour de nombreux foyers…

Publié par Manon le 15 Jul 2020

Après son entretien du 14 juillet, Emmanuel Macron l’a annoncé. La taxe d’habitation pourrait être prolongée après 2023 pour les ménages les plus aisés, pour faire face à la crise économique qui touche la France.

taxe habitation prolongée riches

>>> À lire aussi : Assurance vie : cette rumeur qui peut vous coûter très cher !

La taxe d’habitation ne disparaîtra pas tout de suite pour les foyers aisés

La France traverse actuellement l’une des pires crises économiques de toute son histoire. Le gouvernement pourrait alors décaler la suppression de la taxe d’habitation. Bien que la réforme n’est pas remise en cause pour la majorité des foyers, elle pourrait ne pas intervenir avant 2023 pour les ménages les plus aisés.

Emmanuel Macron a laissé entendre cette mesure lors de son interview du 14 juillet. Le chef d’Etat s’est exprimé au sujet de l’augmentation des impôts pour faire face à la crise. Il a affirmé : “qu’on ne résout pas une crise comme celle-ci en augmentant les impôts.”

Toutefois, il a avancé “une option possible à la main du gouvernement : décaler un peu, pour les plus fortunés d’entre nous, la fin de la taxe d’habitation. Ceux pour qui elle n’a pas encore baissé, on peut peut-être prendre un peu plus d’années pour le faire.”

>>> À lire aussi : Boursorama, Hello Bank, N26 : que devient votre argent si elles font faillite ?

En revanche, pas de retour à l’ISF

La suppression de cette taxe devrait se faire progressivement. Tout d’abord, 80% des foyers concernés en sont totalement exemptés cette année. Pour les 20% restants, la suppression devait s’étaler jusqu’en 2023.

En avril dernier, le ministre de l’Economie avait mis en garde concernant cette décision. Il assurait que le gouvernement aurait à “re-débattre” de sa politique fiscale durant l’élaboration du budget de 2021. Notamment en raison que les équilibres prévus en 2020 avaient volé en éclats.

Il faudra certainement attendre l’automne 2020 pour être fixé à propos de la taxe d’habitation. Concernant l’impôt sur la fortune (ISF), aucun changement ne devrait avoir lieu. Emmanuel Macron avait d’ailleurs estimé que la suppression de cette taxe avait permis de “faire revenir des gens qui investissent”, ce dont la France a actuellement besoin.

>>> À lire aussi : Vol ou de perte de carte bancaire : ce que vous ne devez absolument pas faire !

0