Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Astuces

Que faire des restes de thé ? Voici quelques astuces

Publié par Lucie le 11 Juil 2020 à 20:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une fois utilisé, notre premier réflexe est de jeter le sachet de thé. Et pourtant, les restes de thé et de feuilles infusées se recyclent . Découvrez quelques astuces anti-gaspi de François-Xavier Delmas, chercheur de thé et fondateur de la célèbre maison Palais des Thés, pour leur donner une seconde vie.

découvrez les astuces pour obtenir un thé de bonne qualité

Comment réutiliser nos restes de thé ?

Les restes de thé sont encore très riches en arômes. Une qualité qui permet de parfumer quelques-unes de nos préparations. Voici quelques suggestions :

Déglacer une poêle. « Un oolong de Taiwan est merveilleux pour déglacer une poêle dans laquelle on aura fait cuire un filet mignon », révèle François-Xavier Delmas. Pour cela, il faut verser le thé froid dans une poêle très chaude afin de décoller les sucs de cuisson de la viande.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Hydrater une pièce à rôtir (volaille, gigot d’agneau…) pendant la cuisson. Dans ce cas, il suffit de mélanger le thé et le jus de cuisson, puis arroser la viande. Attention, selon la viande il faut adapter son thé, le spécialiste explique : « pour le boeuf, l’agneau ou le gibier, préférez des thés noirs de Chine, d’Assam ou des thés sombres. Pour les volailles, utilisez plutôt des thés verts chinois ou japonais ». 

Cuire du riz ou des légumes. Une astuce pour leur donner encore plus de saveur et très simple à réaliser, il suffit simplement de les jeter dans l’eau.

Des solutions pour les restes de feuilles infusées ?

Comme pour les restes de thé, les feuilles infusées peuvent aussi avoir une seconde vie. Quelques conseils pour les réutiliser :

Dans une salade, un tempura ou dans des pickles. « Mâcher la feuille de thé infusée apporte beaucoup de fraîcheur végétale et donne de la longueur en bouche. Les thés qui s’y prêtent le mieux sont les jeunes pousses de thés verts de printemps. Etuvées à la japonaise, ces jeunes pousses ont un parfum qui rappelle l’épinard ou le cresson. Torréfiées à la chinoise, elles évoquent la noisette fraîche avec une pointe d’astringence », explique François-Xavier Delmas.

Parfumer la cuisson des poissons à la vapeur. Pour cela, il faut former un lit d’environ 1 cm d’épaisseur avec les feuilles. Ensuite déposez un filet de poisson sur ce lit d’arômes. Pour cette astuce, prenez de préférence un thé vert japonais ou chinois.

Source : Femina 

À lire aussi : WhatsApp : cette astuce pour ne plus être « vu » sur la messagerie !