Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Ryanair : Des voyageurs demandent un remboursement, ils se retrouvent interdits de vols

Publié par Brandon Clouchoux le 23 Oct 2021 à 6:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une longue négociation pour aboutir à ce résultat : certains voyageurs ont réussi à récupérer le montant de leur vol en 2020. Retournement de situation : ils sont désormais insultants envers la compagnie low-cost Ryanair, qui décide de les interdire de vol.

Ils demandent un remboursement de leur vol Ryanair

Cet évènement s’est déroulé pendant l’été : des voyageurs ont décidé de réserver un vol l’esprit tranquille, en pensant que la pandémie s’était stabilisée. Néanmoins, quelques jours avant le départ, gros retournement de situation. La compagnie Ryanair leur dit qu’ils ne pourront pas prendre l’avion tant qu’ils n’auront pas réglé un autre billet datant de l’année précédente.

En effet, les voyageurs avaient décidé de ne pas partir en raison de la situation sanitaire de leur destination et des restrictions imposées par les gouvernements alors que le vol n’était pas annulé. Le vol n’étant pas annulé, il n’était logiquement pas remboursable : les voyageurs ont tout de même utilisé la procédure de Chargeback, ou rétrofacturation.

Le « Chargeback » consiste à signaler à son fournisseur de carte de crédit, une transaction frauduleuse ou contestée. Cette procédure permet au consommateur – qui a payé par carte bancaire, d’être remboursé immédiatement, qui récupère l’argent auprès du vendeur, qui est la compagnie de vol, ici en l’occurrence.

>>> À lire aussi : Pass sanitaire : Dans le train, pouvez-vous être remboursé si vous êtes positif ?

Seulement quelques jours avant de partir

Air Journal a relayé un communiqué : Ryanair indique que cela concerne moins de 1000 personnes qui « ont choisi de ne pas voyager et ont ensuite traité illégalement les rétrofacturations via leur société de carte de crédit » . La compagnie low-cost irlandaise a signalé que ces vols n’étaient pas censés être remboursés.

C’est sur le site de conseils financiers britannique MoneySavingExpert que certains voyageurs se sont plaint : d’après eux, ils n’auraient pas été prévenus avant de réserver leur second vol. Il y a deux possibilités pour eux : choisir entre rembourser le montant demandé par la compagnie ou annuler le séjour.

Ryanair accepte de rembourser sans frais le second billet s’ils venaient à choisir la seconde option. La crise sanitaire a impacté de nombreuses compagnies aériennes : à tel point, que beaucoup d’entres elles, refusent de rembourser les billets des vols annulés. Ils proposent à la place un avoir aux voyageurs, utilisables dans les 6 ou 12 mois.

>>> À lire aussi : Impôts : surveillez bien votre compte bancaire aujourd’hui, un remboursement arrive !