Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Automobile

Prime à la conversion : tout ce qui change à partir du 3 Août !

Publié par Justine le 27 Juil 2020 à 22:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À partir du 3 août prochain, les conditions pour profiter de la prime à la conversion automobile vont changer. Moins avantageuse, c’est une mauvaise nouvelle pour les Français qui souhaitaient en profiter pour la rentrée.

Automobile et prime à la conversion

>>> À lire aussi : Renault : après le tragique accident sur l’A7, les vieux modèles Scénic peuvent-ils encore rouler ?

Des changements dans le secteur automobile

Ce sont les derniers jours pour profiter de la prime à la conversion ! Le ministère de Transition Écologique met en place de nouvelles conditions dès leaoût. Le but de ce dispositif est de privilégier l’achat de voitures hybrides ou rechargeables tout en aidant les ménages modestes.

Depuis juin, une prime à la conversion exceptionnelle du plan de relance automobile pour aider les constructeurs à écouler les stocks invendus a eu un énorme succès. En effet, les 200 000 primes prévues sont écoulées d’ici fin juillet en échange d’un véhicule classé Crit’Air 3 ou plus ancien. Sont également acceptées, les automobiles essences immatriculées avant 2006 et avant 2011 pour les diesel.

>>> À lire aussi : Quelle est la voiture préférée des Français ? Vous pourriez bien être surpris…

Automobile : la prime exceptionnelle revue à la baisse

Dès le 3 août, le barème va être revu à la baisse. Au départ, la prime exceptionnelle était de 3000€ pour un véhicule diesel ou essence et 5000€ pour une voiture électrique.

Désormais, la prime à la conversion automobile oscille entre 2500€ et 5000€ selon les revenus, pour l’achat d’un véhicule hybride ou rechargeable. Pour en profiter, il faut se baser sur votre revenu fiscal de référence. Il doit être inférieur à 6300€ ou bien inférieur à 13 489€. Concernant les véhicules Crit’Air 1 ou 2, la prime est de 1500€ à 3000€ pour les personnes avec un revenu de référence inférieur à 13 489€.

Par ailleurs, la surprime de l’État est maintenue d’au maximum 1000€ si le bénéficiaire habite ou travaille dans une « zone à faible émission » si et seulement si, une aide similaire a été attribuée par la collectivité territoriale concernée.

>>> À lire aussi : Si vous voyez ce câble tendu sur la route… soyez très vigilants !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.