Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Un artiste parvient à vendre une sculpture invisible pour un montant faramineux

Publié par Quentin VIALLE le 07 Juin 2021 à 17:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Salvatore Garau, artiste peintre italien, est parvenu à vendre sa sculpture invisible aux enchères pour près de 15.000 euros. Un véritable génie !

La sculpture invisible d’un artiste italien vendue aux enchères

Salvatore Garau est un peintre italien contemporain âgé de 67 ans. Né en Sardaigne, il était assez méconnu du grand public avant d’attirer l’attention des médias internationaux. Et pour cause, cet artiste a réussi à vendre une sculpture totalement invisible pour la modique somme de 14.820 euros. Intitulée « Io Sono » (Je suis), son œuvre a en effet été achetée aux enchères par un acheteur dont on ne connaît pas l’identité.

Une création invisible et pour le moins étonnante, mais bien réelle selon son créateur, qui a déclaré : « Vous ne le voyez pas, mais il existe : il est fait d’air et d’esprit. C’est une œuvre qui vous demande d’activer le pouvoir de l’imagination, un pouvoir que tout le monde possède, même ceux qui ne croient pas l’avoir » .

Cette sculpture est destinée à être exposée chez son propriétaire, mais on peut avoir une idée de ce à quoi elle ressemble avec « Buddha in contemplazione » , une autre œuvre invisible installée par l’artiste devant la Scala de Milan.

Italie : un artiste vend une sculpture invisible 15.000 euros

>>> A lire aussi : Le fils d’Oussama ben Laden devient peintre en Normandie pour soigner ses blessures du passé

Des instructions strictes

Si le nom de l’acheteur n’a pas filtré, Salvatore Garau lui a tout de même donné des instructions strictes vis-à-vis de son œuvre invisible. En effet, cette dernière doit être installée dans une maison privée et une pièce entièrement vide. La sculpture doit être placée au centre de cette pièce, dans un espace de 150×150 centimètres.

Concrètement, et pour de nombreuses personnes, l’acheteur n’a acheté rien d’autre que du vide. Mais dans l’art contemporain, il est assez habituel de ne rien acheter de matériel et de se concentrer davantage sur un concept. Auparavant, d’autres artistes avaient imaginé des expositions invisibles comme le célèbre « bleu Klein » d’Yves Klein ou encore le « Labyrinthe invisible » de Jeppe Hein.

>>> A lire aussi : « C’est trop peu » : ce collectionneur refuse une offre astronomique pour sa carte Pokémon !

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail