Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Une adolescente retrouvée vivante après être restée 22 jours à bord d’une embarcation

Publié par Pierrick le 17 Mai 2021 à 22:00

Un drame a été évité de justesse ces derniers jours. Aïcha, une jeune adolescente ivoirienne de 17 ans a survécu après avoir passé 3 semaines de dérive en mer. Elle a été secourue au large des Iles Canaries.

Mer

>>> A lire aussi : Au Qatar, 6500 migrants sont décédés depuis le début des travaux pour la Coupe du Monde de football 2022

L’adolescente fait partie des 3 survivants

Après avoir passé 3 semaines à la dérive en pleine mer, l’adolescente a été sauvée par un officier de l’Armée de l’Air espagnole. Alors en mission, le militaire a repéré une embarcation qui dérivait dans l’océan. En se rapprochant, il découvre trois personnes encore vivantes et complètement déshydratées dont une jeune ivoirienne. Rappelons que 59 personnes étaient à son bord avant le drame. Les trois survivants ont été transportés au port de Tenerife (Iles Canaries).

La jeune Aïcha dévoile à la BBC les conditions rudimentaires dans lesquelles elle se trouvait à bord du pneumatique. Elle a dans un premier temps évoqué la rapidité dont les denrées alimentaires se sont écoulées avant de confier qu’il n’y avait plus d’essence au bout de quatre jours de navigation. Après ça, le bateau dépendait des vagues et vents pour avancer.

De plus en plus de morts en tentant de rejoindre l’Europe

Depuis le début des années 2010, de plus en plus de migrants trouvent la mort en tentant d’entrer en Europe soit par l’Italie (Lampedusa) soit l’Espagne (Iles Canaries). Le 13 mai dernier,  l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé la disparition d’au moins 17 de ces personnes dans un naufrage, leur embarcation ayant été retrouvée au large de la Tunisie.

Le mois dernier, 130 personnes avaient été retrouvées mortes en plein milieu de la Méditerranée. A la suite de ce naufrage, Médecins sans Frontières (MSF) a relancé ses activités de recherche et sauvetage en Méditerranée centrale. Cette ONG dénombre 500 morts dans cette zone depuis le début de l’année civile.

>>> A lire aussi : Une adolescente de 17 ans tuée à coups de couteau par un jeune de 15 ans

0