Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Argenteuil : un homme interrompt une cérémonie d’obsèques et hurle « Allah Akbar »

Publié par Celine Spectra le 30 Jan 2022 à 8:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Ce jeudi 27 janvier à Argenteuil, un homme a interrompu une cérémonie d’obsèques qui se déroulait à la basilique Saint-Denys.

La suite après cette publicité

Arrivant comme un furibond, il s’est mis à hurler « Allah Akbar » dans l’édifice puis à rapidement pris la fuite.

Argenteuil un homme interromps une cérémonie d'obsèques et hurle Allah Akbar

Image Pixabay

Un homme interrompt une cérémonie d’obsèques et hurle « Allah Akbar »

Dès le jeudi 27 dans l’après-midi, une enquête a été ouverte. Après qu’un individu est pénétré dans l’édifice Saint-Denys d’Argenteuil vers 13 h 30. Une cérémonie d’obsèques était alors en cours d’office. D’un coup, il s’est mis à hurler « Allah Akbar » puis a rapidement pris la fuite.

La suite après cette publicité

Après cet événement , le prêtre a très vite contacté les forces de l’ordre afin de signaler ce qui venait de se passer. Mais dès qu’il est sorti de la basilique, il a eu la stupeur de constater qu’une croix gammée avait été taguée sur la façade avant de l’édifice, certainement par le suspect.

>> A lire aussi : Hommage à Samuel Paty : Un élève crie « Allah Akbar » , la réaction de son père est choquante

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Insultes envers les pompiers, la police et Jean-Michel Blanquer : Cette peine que risque Rayanne B. (vidéo)

« Ce signe infâme souille notre sanctuaire »

Guy-Emmanuel Cariot, abbé de l’édifice concerné récuse fermement ce signe infâme qui souille la mémoire ainsi que le sanctuaire.

La suite après cette publicité

Il affirme que celui-ci sera très vite effacé et qu’une prière sera prononcée pour affirmer la victoire définitive du Seigneur sur le mal. L’enquête a été confiée au groupe d’appui judiciaire (GAJ) du commissariat d’Argenteuil.

>> A lire aussi : Amazon : elle découvre avec effroi que ses conversations sont enregistrées grâce à ses appareils