Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Attentat de Conflans : A la recherche d’informations, l’assaillant aurait payé des élèves !

Publié par Romane TARDY le 19 Oct 2020 à 12:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Nouvelle information cruciale dans l’enquête sur le meurtre de Samuel Paty. L’assaillant qui a décapité le professeur d’histoire aurait abordé des collégiens de l’établissement du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, afin de récolter des informations. Il les aurait payé pour les faire parler.

A lire aussi : Samuel Paty : Un député radical tunisien poste un message qui fait scandale !

Acte spontané ou prémédité à Conflans ?

Un nouvel élément vient bouleverser l’enquête sur la mort de Samuel Paty. Le professeur d’histoire a-t-il été tué avec préméditation ou s’agissait-il d’un acte spontané. Quelques jours après le drame, le doute subsiste. Abdouallakh Anzorov aurait-il reçu des informations sur le professeur afin de pouvoir arriver à ses fins ?

Selon Le Monde, la réponse à cette dernière question est oui. L’assaillant aurait eu des renseignements sur le professeur avant de l’attaquer. Vendredi 16 octobre, à son arrivée devant le collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, il aurait abordé plusieurs collégiens. Pourtant armé de deux couteaux, il aurait tenté de convaincre certains d’entre eux de lui donner des informations contre de l’argent. Plusieurs centaines d’euros auraient alors circulé ainsi.

De nombreuses gardes à vue

Dimanche 18 octobre, un élève de 15 ans a été placé en garde à vue car il est soupçonné de faire partie de ceux qui aurait accepté ce deal. 10 autres personnes sont aussi en garde à vue. Ces informations pourraient pousser vers la thèse d’un acte bien pensé et prémédité. 

Le tueur était également entouré. En effet, il s’est rendu en partie en voiture en région parisienne puis aurait pris le train jusqu’à Conflans-Sainte-Honorine. Il était accompagné de deux amis de 17 et 18 ans. Ils se sont rendus à la police dans la nuit du 16 au 17 octobre.

A lire aussi : Samuel Paty : une de ses anciennes élèves dévoile une anecdote bouleversante sur son professeur

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.