Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un agriculteur belge déplace une borne frontière et grignote du territoire à la France

Publié par Nicolas F le 08 Mai 2021 à 11:41
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un a frôlé l’incident diplomatique ! Un fermier belge a déplacé une borne frontière et la France a perdu un peu de son territoire. Heureusement, cette histoire fait sourire et les bonnes relations entre les élus des communes voisines, en Belgique et en France, ont préféré en rire. Il a tout de même été demandé poliment mais fermement au fermier de repositionner la borne à son emplacement exact.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Monaco pris d »assaut par des Français qui bravent le confinement (VIDEO)

La suite après cette vidéo

Un agriculteur a déplacé la frontière franco-belge

Il en existe des milliers tout long des frontières françaises. Ces bornes frontières servent à indiquer l’emplacement exact de la délimitation du territoire. Et lorsque l’on touche à l’une de ces bornes frontières, on déplace symboliquement le tracé du pays. C’est ce qui est arrivé à la commune de Bousignies-sur-Roc, en France, qui a virtuellement perdu un peu de sa superficie au profit de la commune belge d’Erquelinnes, à cause d’un fermier qui souhaitait vraisemblablement agrandir son terrain. La borne frontière, datée de 1819 et qui pèse plus de 150 kilos, a certainement été déplacée à l’aide d’un tracteur.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : L’hymne russe massacré devant Vladimir Poutine, consterné, en Arabie Saoudite (vidéo)

La superficie de la France virtuellement diminuée

Cette partie de la frontière française est délimitée par le traité de Courtrai signé en 1820 après la défaite de Napoléon à Waterloo. Le tracé de la frontière franco-belge est alors indiqué physiquement sur les lieux par des lourdes pierres qui servent de bornes. Trois amis habitués de la région et amateurs d’histoire se sont rendus compte que la borne ne se situait pas au même endroit que le point situé sur l’ancienne carte qu’ils tenaient dans les mains. Après avoir interrogé le propriétaire du bois, celui-ci a confirmé que son voisin, un agriculteur situé en Belgique, avait certainement bougé la borne pour gagner un peu de terrain, au détriment de la France. Le bourgmestre David Lavaux a rencontré sa voisine, la maire Aurélie Welonek, pour régler ce différend. Les deux élus locaux ont préféré en rire mais ils ont tout de même sommé l’agriculteur de replacer la borne à l’endroit précis où elle se trouvait. S’il ne s’y soumet pas, la menace plane de faire remonter l’histoire jusqu’au ministère des Affaires étrangères, explique la maire Aurélie Welonek à La Voix du Nord.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Un tunnel de 600 m creusé sous la frontière mexicaine a été découvert par les autorités américaines

déplacement borne frontière
Crédits : David Lavaux

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.