Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une femme brulée à la trachée après avoir consommé un jus de pomme acheté dans une gare

Publié par Celine Spectra le 24 Avr 2023 à 12:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Sur demande du médecin du Samu, le liquide contenu dans la bouteille de jus de pomme a été analysé. Les résultats ont montré un niveau de pH de 13,8, ce qui équivaut à celui de l’hydroxyde de sodium ou de l’eau de Javel.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : « Un goût chimique » : Un homme accuse sa femme d’avoir tenté de l’empoisonner

Le jus de pomme avait un Ph équivalent à de la soude ou à l’eau de javel

Une canette de jus de pomme achetée dans un café de la gare de Torcy en Seine-et-Marne a causé des brûlures à la bouche et à la trachée chez une femme âgée de 22 ans, comme le rapportent nos confrères de France Bleu Paris et France Info ce samedi 22 avril.

La suite après cette publicité

La victime a déclaré avoir ressenti une sensation de brûlure dès la première gorgée. Ensuite, elle s’est rendue à l’hôpital de Jossigny en Seine-et-Marne où elle est restée en observation pendant la nuit entière. Heureusement, son état ne met pas sa vie en danger. Suite aux analyses, il a rapidement été révélé que le jus de pomme avait un pH de 13,8 sur une échelle de 14. Soit l’équivalent de l’hydroxyde de sodium ou de l’eau de Javel.

>> À lire aussi : Guerre en Ukraine : les habitants offrent des cadeaux empoisonnés aux soldats russes !

Brulée à la trachée après avoir consommé un jus de pomme acheté dans une gare

Pexels

Un produit d’entretien en cause

La suite après cette publicité

Suite à l’incident, une enquête pour coups et blessures involontaires par personne morale a bien évidemment été ouverte. Elle a été confiée à la préfecture de police de Noisiel.

Et selon les premières conclusions de l’enquête, une personne travaillant pour la compagnie a avoué avoir transféré une substance de nettoyage dans un contenant de boisson aux pommes et l’avoir entreposé à l’arrière du commerce. Cependant, un autre employé aurait remis la bouteille en rayon avant qu’elle ne soit achetée par la jeune femme.

Malgré le fait que la date de péremption soit largement dépassée, tout le stock de boissons a été saisi. Cependant, le procureur de Meaux assure que la bouteille en question différait du stock en raison de son ancienneté apparente.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Énigme du jour : la terrifiante énigme de l’empoisonnement va t-elle vous résister ?