Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« Deux corps dans le cercueil » : La piste des tombes dans l’affaire Jubillar se confirme

Publié par Mia le 19 Juil 2022 à 17:11
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans le cadre de la disparition de Delphine Jubillar, la thèse du recel de cadavre dans un cercueil enterré dans un cimetière se fait de plus en plus concrète. En effet, les enquêteurs s’intéressent maintenant au cimetière de la ville. Un endroit qui parait idéal pour cacher un corps. D’autant que, le principal suspect dans ce possible meurtre, Cédric Jubillar, a été aperçu dans les environs.

Publicité
cercueil Jubillar enquete tombes cimetiere

Delphine Jubillar cachée dans un cercueil ?

Après le témoignage d’une amie de Delphine, les enquêteurs de l’affaire Jubillar pensent que son corps se trouve peut-être dans un cercueil. Dans une tombe déjà « habitée », dans laquelle aurait été caché le corps de la disparue. En effet, dans son témoignage, cette amie de Delphine Jubillar a indiqué avoir vu Cédric proche du fameux cimetière. D’après elle, le suspect lui aurait même demandé de l’aider à ouvrir une tombe. Face à cette révélation, les enquêteurs se rendent à l’évidence : il va sûrement falloir fouiller les cercueils du cimetière.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

D’après Philippe Pressecq, l’avocat de la cousine de Delphine Jubillar, la piste du cercueil à Cagnac-les-Mines est donc largement envisagée. Interrogé par France Bleu, voici ce qu’il a déclaré. « Les proches de l’infirmière participent, elles aussi, sans relâche à des recherches. Elles ont passé tout le week-end de 9 juillet à faire une battue. […] Il suffit d’ouvrir les caveaux abîmés, de passer un scanner et alors, on verra bien s’il y a deux corps dans le cercueil » , a-t-il ainsi assuré.

Publicité

Les enquêteurs vont-ils ouvrir les tombes ?

D’après l’avocat, ouvrir des tombes pour chercher Delphine était une manœuvre prévisible. En effet, depuis plusieurs semaines, la piste du cimetière semblait faire de plus en plus consensus. Bien que déterrer des cadavres fasse polémique, cela pourrait bien être l’opération de la dernière chance. Pour rappel, les fouilles des gendarmes et des proches de Delphine n’ont, pour le moment, rien donné.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

De ce fait, ratisser le cimetière parait être la dernière étape, repoussée jusqu’alors. Il y a d’ailleurs une explication simple au fait que cela n’ait pas été fait avant. En réalité, ouvrir des cercueils, des caveaux, nécessitent toute une administration et une organisation très complexe.