Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Drame : un schizophrène entre chez une femme et la viole devant son bébé

Publié par Celine Spectra le 20 Nov 2021 à 11:44

Ce jeudi 18 novembre, un drame a eu lieu à Château-Thierry ! En effet, une jeune maman accompagnée de son nouveau-né a été violentée et violée par un schizophrène de 36 ans. L’agresseur a pu être immédiatement interpellé et placé en garde à vue.

Choc à Château-Thierry Un schizophrène entre chez une habitante et la viole !

Image Pixabay

>> À lire aussi : « Roh ça va c’est pas plus gros qu’un pénis » : les témoignages glaçants de 20 femmes victimes de violences gynécologiques et obstétricales 

Un schizophrène entre chez une habitante et la viole !

La jeune femme a réussi à prévenir la police, alors qu’elle était en train de se faire agresser sexuellement par un homme, à son domicile. Les policiers sont arrivés rapidement et en entendant les cris, ils ont immédiatement pénétré dans le logement.

Les hurlements provenaient de la chambre. Les policiers ont rapidement découvert un homme nu sur le lit. Il venait de déchirer les vêtements de la victime de 29 ans. Celle-ci, totalement pétrifiée, tenait son nouveau-né dans les bras. L’individu a été immédiatement interpellé. Il était déjà connu de la police régionale pour d’autres faits de violences.

>> À lire aussi : Ary Abittan accusé de viol : M6 prend une décision radicale 

Un homme considéré et connu comme étant dangereux

La jeune maman a été immédiatement conduite à l’hôpital avec son bébé, dans le but de subir plusieurs examens. Elle affirme avoir été violée. D’après les premiers témoignages, l’homme aurait dans un premier temps frappé à la porte. Puis, il se serait introduit de force dans le logement. Ensuite, il aurait amené la victime dans la chambre, où il l’aurait violé !

Les policiers de la brigade de sûreté urbaine sont chargés de mener les investigations. Selon les premiers éléments, l’homme souffrirait de schizophrénie. De plus, il serait considéré comme étant dangereux. Il était hospitalisé en psychiatrie, mais malheureusement il serait parvenu à s’enfuir… 

>> À lire aussi : « J’ai paniqué, je l’ai tuée » : Le meurtrier d’Angélique, séquestrée et violée à seulement 12 ans, passe aux aveux 

Source : Actu17

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.