Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« Donnez-lui du Doliprane » : à 19 ans, elle meurt du Covid-19 après plusieurs appels au SAMU

Publié par Quentin VIALLE le 20 Mai 2021 à 15:39
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est un véritable drame qui a eu lieu lors du week-end du 1er mai. Alors qu’elle avait plusieurs symptômes liés au Covid-19, les proches de la jeune femme de 19 ans ont alertés à trois reprises le Samu, qui ne s’est jamais déplacé. Cette dernière est décédée dans la nuit de dimanche à lundi.

La suite après cette publicité

Malgré plusieurs appels au Samu, une jeune fille de 19 ans décède du Covid-19

La suite après cette vidéo

Tout commence le vendredi 1er mai, lorsque la jeune femme commence à avoir des problèmes de respiration. Elle a également de la fièvre, des vomissements… Bref, tous les symptômes liés à la maladie du Covid-19. Alors que ses proches ont tenté d’appeler le Samu une première fois, le service d’urgence lui a indiqué que c’était simplement le début des symptômes. « Ils ont dit : Donnez-lui du Doliprane« , a affirmé un proche de cette femme de 19 ans. Le samedi, même cas de figure.

Mais le dimanche, son état de santé s’aggrave : elle commence à vomir du sang, atteignant les 40 degrés de fièvre, et ne parvient pas à rester debout plus d’une minute. Inquiet, son entourage fait une nouvelle fois appel au Samu vers 21 heures. On leur conseille encore du Doliprane. Mais dans la nuit de dimanche à lundi, celle qui souffrait de comorbidités et d’une bronchite décède tragiquement de « lésions pulmonaires » et d’un manque d’oxygène.

La suite après cette publicité
Malgré plusieurs appels au Samu, une jeune femme de 19 ans décède du Covid-19

>>> A lire aussi : « Je vois un voile blanc, je ne vois plus personne » : essoufflé, Moundir fait des confidences terribles sur son Covid grave dans TPMP

Une plainte déposée par la famille

Les proches de la victime sont en colère, et pointent du doigt une défaillance du Samu. Une plainte a ainsi été déposée par la famille pour « non-assistance à personne en danger » et « homicide involontaire » au commissariat d’Evry-Courcouronnes, dans l’Essonne. Selon eux, le maximum pour la sauver n’a pas été fait, bien au contraire. « Est-ce dû à un manque de moyens ? La peur d’intervenir sur du Covid ? C’est impardonnable. On peut être fatigué, en avoir marre d’intervenir, mais on ne peut pas être au Samu et faire son métier à moitié« , indique son entourage.  Par ailleurs, une enquête interne au Samu a été ouverte. Affaire à suivre.

La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : Elle découvre que son bébé a un trou dans la bouche… elle panique et fonce à l’hôpital

Source : LeParisien

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.