Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Disparition de Delphine Jubillar : son présumé amant, potentiellement suspect, sort du silence et nie tout !

Publié par Lucie B le 24 Mar 2021 à 19:15

Depuis sa disparition dans la nuit du 15 au 16 décembre, la liste des potentiels suspects autour de l’affaire Delphine Jubillar ne se désépaissit pas. Un homme, présumé comme son amant, nie tout lien avec cette affaire, suite au harcèlement qu’il subit sur les réseaux sociaux.

Delphine-Jubillar

À lire aussi : Delphine Jubillar : Le changement de comportement de la mère de famille avec ses amies avant sa disparition

La disparition de Delphine Jubillar, une affaire qui suscite les passions

Delphine Jubillar n’a plus donné signe de vie depuis la nuit du 15 au 16 décembre, après avoir quitté son domicile de Cagnac-les-Mines. La disparition de la mère de famille suscite l’intérêt de nombreux internautes, qui se prennent pour des enquêteurs en herbe. Mais ceux-ci dépassent parfois les bornes.

Un auto-entrepreneur du Carmausin en a fait les frais. L’homme est harcelé sur les réseaux sociaux, car il a été désigné comme étant un potentiel suspect dans cette affaire. Il est aussi l’amant présumé de Delphine Jubillar. Celui-ci l’affirme excédé : « Je n’ai jamais été l’amant de Delphine Jubillar » .

Un différend avec la famille Jubillar

L’entrepreneur d’une trentaine d’années ne supporte plus les rumeurs à son propos. « J’ai même entendu que l’on m’avait vu dans un hôtel d’Albi avec elle, uniquement parce que mon signalement correspondait aux descriptions établies par des témoins (…) Je le répète, je n’ai jamais vu cette femme et je ne la connais pas ! » . Pour autant, l’homme reconnaît ne pas être totalement un étranger de la famille de Delphine Jubillar.

Il aurait eu un conflit avec l’un des amis de Cédric Jubillar, et a, avec l’aide d’un de ses amis, vandalisé plusieurs voitures avec une batte de base-ball, dont celle de la famille Jubillar, « par pur hasard » , affirme l’auto-entrepreneur. L’homme ne se cache pas de ce méfait et déclare sans pudeur : « j’ai été condamné à une peine d’amende devant le tribunal correctionnel d’Albi pour ces faits » . L’ami de l’auto-entrepreneur a lui été entendu par trois fois par les enquêteurs dans le cadre de la disparition de Delphine Jubillar, mais a été mis hors de cause.

Source : La Dépêche

À lire aussi : Delphine Jubillar : Nouvelle révélation bouleversante sur son passé

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.