Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Des enfants découverts ligotés et couverts d’excréments dans une maison de l’horreur

Publié par Gabrielle Nourry le 05 Sep 2022 à 19:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mardi 30 août, la police a fait une terrible découverte dans une maison située à Noyelles-sous-Lens dans le Pas-de-Calais. Plusieurs enfants maltraités ont été découverts. Ils étaient ligotés à des chaises et vivaient dans des conditions d’hygiène catastrophiques.

Publicité

Des parents maltraitaient leurs dix enfants

Mardi 30 août, les policiers découvrent l’horreur dans une maison de Noyelle-sous-Lens. Six enfants sont présents, visiblement maltraités et couverts d’excréments. Deux d’entre eux, âgés de 2 et 5 ans sont ligotés à leur chaise haute. À l’origine de cette découverte, l’aîné de la famille âgé de 24 ans.

police enfants
Publicité

Après une altercation entre le père et le fils aîné, le jeune homme s’est rendu au commissariat pour dénoncer les actes de ses parents. Les enfants subissaient des violences physiques quotidiennes. Ils étaient frappés et projetés au sol lorsqu’ils ne voulaient pas aller à l’école ou qu’ils réclamaient à manger.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Les parents ont dix enfants âgés de 4 mois à 24 ans, dont trois sont majeurs. Ils ne pouvaient sortir que lorsque les parents le décidaient. Les plus jeunes enfants présenteraient des retards de développement et d’élocution.

Plusieurs signalement avaient déjà été transmis

Publicité

Selon les trois aînés de la famille, leurs frères et soeurs étaient attachés en permanence parce que leurs parents « avaient la flemme de s’en occuper » . Lors de leur interrogatoire, ils ont reconnu ligoter leurs enfants « quand ils n’étaient pas sages » . Les enfants étaient tous scolarisés mais étaient souvent absents.

La famille était suivie par les services sociaux mais les parents étaient toujours prévenus avant la visite de contrôle. L’un des enfants, âgé de 6 ans se serait déjà plaint des violences qu’il subissait auprès de son école. Malgré les signalements, les parents n’ont jamais été inquiétés.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Les parents ont été entendus samedi 3 septembre et ont été placés sous contrôle judiciaire. Ils ont été mis en examen pour violences par ascendant sur mineurs de moins de 15 ans. Leur jugement aura lieu en janvier. Cinq enfants ont été placés dans une structure de protection de l’enfance. Le bébé a été pris en charge par une assistance familiale. Le dernier enfant mineur devrait rejoindre ses frères et soeurs.

Publicité