Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une fête clandestine avec près de 500 personnes s’est déroulée en Bretagne

Publié par Manon CAPELLE le 01 Mai 2021 à 10:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une rave-party rassemblant plus de 500 personnes s’est déroulée dans les Côtes-d’Armor dans la nuit de vendredi à samedi. Les forces de l’ordre sont intervenues pour mettre un terme à cette fête illégale dans la nuit.

La suite après cette publicité
fête clandestine rave-party bretagne

>>> À lire aussi : Une fête sauvage avec une centaine de personnes aux Buttes-Chaumont (vidéo)

Une fête rassemblant 500 personnes dans les Côtes-d’Armor

La suite après cette vidéo

Dans la nuit de vendredi 30 avril au samedi 1er mai, une fête clandestine a eu lieu dans les Côtes-d’Armor. D’après les informations de France Bleu, la rave-party rassemblait près de 500 personnes à Haut-Corlay.

La suite après cette publicité

Les forces de l’ordre sont intervenues vers 1h du matin pour mettre un terme à la soirée et saisir le matériel. L’évacuation a conduit à des affrontements, où sept gendarmes ont été agressés. 

Durant plusieurs heures, les fêtards ont échappé à la surveillance des gendarmes, qui étaient déployés sur le terrain. Finalement, les festivaliers étaient parvenus à poser leur matériel sonore dans la commune du Haut-Corlay.

>>> À lire aussi : Fête clandestine : Plus de 100 personnes réunies dans un château

La suite après cette publicité

Un impressionnant cortège qui tentait de semer les forces de l’ordre

Un impressionnant cortège d’une cinquantaine de véhicules s’était d’abord arrêté dans la commune de Langueux, à proximité de Saint-Brieuc à 19 heures. Ensuite, les voitures s’étaient déplacées vers Cohiniac.

Pour brouiller les pistes, plusieurs groupes de véhicules s’étaient formés et s’étaient séparés. Vers 21 heures, un agriculteur de Cohiniac a épandu du lisier dans son champ pour éviter que la fête ne s’installe dans son champ. Finalement, vers 23 heures, les multiples véhicules se sont posé dans le secteur du Haut-Corlay, à proximité des éoliennes.

La suite après cette publicité

La rave-party s’est déroulée alors que les préfets de quatre départements bretons avaient mis en place des arrêtés « pour éviter l’installation illégale d’un rassemblement temporaire festif à caractère musical ».

>>> À lire aussi : Danse, pas de masques : cette fête au ministère fait polémique (vidéo)

Source : Le Parisien 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.