Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Infirmières ivres, vol de médicaments : scandale dans une maison de retraite de luxe

Publié par Gabrielle Nourry le 26 Fév 2023 à 18:27

Nouveau scandale dans une maison de retraite en Belgique. Un ancien employé qui a démissionné a témoigné des conditions de vie des résidents de cette maison de repos. Vol de médicaments, manque de personnel, infirmières ivres, et pensionnaires à l’abandon, ce sui se passe dans cette maison de repos laisse sans voix.

À lire aussi : Ces deux résidentes d’Ehpad font le buzz en reprenant Confessions Nocturnes de Diam’s (vidéo)

Des employés témoignent de l’horreur dans une maison de retraite

Un ancien employé de la maison de repos et de soins Prisenhof à Bruges a témoigné des conditions de vie des résidents après avoir démissionné. Il a monté un groupe WhatsApp avec plusieurs collègues qui ont témoigné. Une employée serait notamment accro aux médicaments et volerait les pilules des pensionnaires.

Un des résidents se serait aussi retrouvé enfermé dans une chambre dont la clé est restée introuvable durant plusieurs heures. Des employés se rappellent également d’un incident avec l’armoire à pharmacie dont personne ne connaissait le code alors qu’un pensionnaire avait besoin d’un traitement en urgence.

Des événements qui font froid dans le dos surtout lorsque l’on connaît le prix déboursé par les résidents. Cette maison de repos bénéficie d’un certain standing. Chaque pensionnaire paye 3 000 euros par mois. « Un chien est mieux traité dans un refuge » résume l’employé.

maison de retraite

À lire aussi : Une maison de retraite engage une strip-teaseuse pour rendre les résidents plus heureux ! (vidéo)

Une direction qui cherche à faire du profit à tout prix

Une autre employée témoigne de ce qu’il se passe dans cette maison de retraite. D’après elle, la direction chercherait simplement à faire du profit sur le dos des pensionnaires dont les soins sont clairement négligés. « Je suis parfois seule dans le couloir pour m’occuper de 30 résidents » explique-t-elle.

Si la direction de la maison de retraite a récemment changé, la mentalité n’aurait pas évolué pour autant. « Les soins ne sont absolument pas une priorité pour la direction. Et apparemment, le personnel infirmier de qualité non plus » expliquent des infirmières.

Les employés sont plusieurs à témoigner du manque de personnel. Par conséquent, les résidents seraient laissés à l’abandon. Ils ne seraient secourus que plusieurs heures après leur chute. Certains passeraient plus d’une heure sur les toilettes avant d’être ramenés à leur lit.

À lire aussi : « Ça lui est arrivé d’avoir la cheville foulée alors qu’elle ne marche pas » : Maltraitance en Ehpad, les internautes choqués (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.