Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une petite fille de 2 ans tue sa mère en remontant la vitre de la voiture

Publié par Eugenie le 17 Sep 2019 à 22:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un jeune mère de 21 ans s’est retrouvée asphyxiée, la tête coincée par la vitre de sa voiture. C’est sa petite fille de deux ans qui aurait involontairement remonté  la vitre.

La suite après cette publicité

La suite après cette vidéo

C’est un tragique accident qui s’est produit le 31 août dernier en Biélorussie, à Staroe Selo. Yulia Sharkom, une jeune mère de 21 ans était sortie en voiture avec sa petite fille âgée de deux ans. Lorsqu’elle essaie de sortir sa fille du véhicule par la fenêtre, l’enfant a involontairement appuyé sur la bouton de la vitre électrique , rapporte The Sun.

La jeune femme s’est alors retrouvée la tête coincée par la vitre de sa voiture qui s’est refermée au niveau de son cou.

La suite après cette publicité

Yulia Sharkom, Capture d’écran The Sun

>>> À lire aussi :Une mère vend ses jumeaux de deux semaines à deux familles différentes pour éponger ses dettes et acheter un téléphone

La jeune mère asphyxiée est décédée huit jours après l’accident

Quelques minutes après l’accident, le mari de Yulia Sharkom est parti rejoindre sa femme et sa fille. C’est alors qu’il s’est rendu compte du drame et s’est empressé de casser la vitre de la voiture pour sauver sa femme inconsciente. Après avoir sorti son corps, l’homme a immédiatement appelé les secours. Malheureusement, la jeune mère est décédée huit jours après l’accident. Elle aurait été asphyxiée, ce qui aurait entrainé des lésions cérébrales irréversibles.

La suite après cette publicité

Une enquête est actuellement en cours pour déterminer les circonstances exactes du drame, selon Dmitry Ivanyuk, du bureau d’investigation en charge de l’enquête.

>>> À lire aussi :Décédé durant un rapport sexuel lors d’un déplacement professionnel, son décès reconnu comme accident de travail

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.