Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une gigantesque arnaque à 200 000 euros sur Internet stoppée par des gendarmes

Publié par FJ le 17 Sep 2020 à 8:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est un fléau que tout le monde redoute. Se faire avoir par une arnaque sur Internet. En effet, cette dernière peut vous coûter chère. Les gendarmes du Gard viennent de mettre fin à une gigantesque arnaque, présente sur le web depuis plusieurs mois.

arnaque internet gard

>>> À lire aussi : Sécurité sociale : l’arnaque de ce médecin lui a rapporté une somme colossale

Les gendarmes sur le front

Il n’y a plus que sur le terrain que les gendarmes doivent chasser les malfaiteurs. Sur Internet, ces derniers sont de plus en plus nombreux et font énormément de victimes. Que ce soit des faux sites, ou encore des vols de données personnelles, les usurpateurs arrivent de plus en plus à trouver des solutions pour arnaquer les gens.

Et même si les victimes sont de mieux en mieux protégées, les arnaques sont désormais très subtiles et les gendarmes mettent parfois plusieurs mois avant de démonter totalement le réseau. Mais rien n’est impossible. C’est ce que viennent de prouver les gendarmes du Gard qui ont mis fin à plusieurs mois d’arnaque en ligne.

>>> À lire aussi : Des malfaiteurs ont mis au point une nouvelle arnaque aux distributeurs de billets !

Une gigantesque arnaque

C’est une vaste arnaque qui avait pris énormément d’ampleur sur Internet. 198 plaintes ont été déposées pour un préjudice de 200 000 euros. De multiples sites avaient été monté de toutes pièces par des malfaiteurs. Cela allait de produits vendus par Internet comme du bois de chauffage, location de matériels, chalets pour les vacances. Il pouvait également s’agir d’escroquerie amoureuse.

Les arnaqueurs n’envoyaient jamais le produit acheté. L’argent récolté était directement envoyé au Bénin ou au Mali, de quoi compliquer l’identification de ces derniers.

Dix personnes, hommes et femmes ont été interpellées dans toute la France dimanche dernier. Elles sont convoquées au tribunal correctionnel de Nîmes début janvier pour « escroquerie et association de malfaiteurs » et encourent cinq ans de prison et 375 000 euros d’amende. 

>>> À lire aussi : Arnaque aux capricornes : soyez vigilants !

0