Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

À Marseille, une femme va à un concert en portant une fausse ceinture d’explosifs …

Publié par Jessy le 22 Nov 2019 à 22:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 14 novembre dernier, à Marseille, une femme s’est rendue à un concert avec une fausse ceinture d’explosifs autour de la taille. Une blague qui n’a fait rire qu’elle, puisque son acte intervient au lendemain de la commémoration des victimes du 13 novembre 2015. On peut rire de tout… Mais pas avec n’importe qui !

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : « Ping call » : attention à cette nouvelle arnaque téléphonique qui peut vous couter très cher !

La suite aprés cette video

« Ca va faire boum ! »

Alors que la salle de concert du Dôme, à Marseille, commençait à accueillir les spectateurs, une femme s’est présentée devant un agent de sécurité de la salle, vers 18 heures, avec une ceinture d’explosifs factice autour de la taille. Selon 20 Minutes, une source policière aurait affirmé que la femme a déclaré : « Ca va faire boum! » . Après son annonce, la femme serait repartie comme elle est venue. Un acte sans incidence, et le concert a pu débuter à l’heure.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Cris, confinement, intervention de la police et panique : quand un insecte lance une alerte attentat dans un lycée

L’agent de sécurité prévient la police le lendemain

Lors de cette mauvaise blague, l’agent de sécurité a très vite remarqué que la ceinture d’explosifs était factice, bien que cette dernière ait été choquée au moment où la femme a fait la blague. Elle ne préviendra la police que le lendemain. Une enquête a été ouverte afin d’identifier la femme, certainement âgée d’une trentaine d’années. « On va vérifier ce qu’il en est, nous prenons cette affaire au sérieux, on ne pas plaisanter sur ce genre de chose » relate la police à 20 Minutes. L’enquête a été confiée à « la division centre de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône » . Il va falloir penser à assumer cette blague, maintenant.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Attentats au Bataclan : un « jardin du souvenir » en mémoire au victime verra bientôt le jour

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.