Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Horreur : Une infirmière accusée de meurtre sur 8 bébés

Publié par Brandon Clouchoux le 06 Oct 2021 à 18:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dernièrement, une infirmière dans un hôpital du nord-ouest de l’Angleterre, nommée Lucy Letby, a été accusée de meurtre sur huit bébés et tentative de meurtre sur dix autres bébés.

Une infirmière accusée de meurtre sur 8 bébés

L’infirmière Lucy Letby a plaidé aujourd’hui non coupable du meurtre de huit bébés et de la tentative de meurtre de dix autres. Letby, 31 ans, a répété 18 fois « non coupable » alors que les accusations lui étaient présentées par liaison vidéo depuis HMP Peterborough, où elle est en détention provisoire.

Cette diplômée de l’université de Chester est accusée d’avoir assassiné cinq garçons et trois filles alors qu’elle travaillait dans l’unité néonatale de l’hôpital Countess of Chester, où elle a été le visage d’une campagne de collecte de fonds de 3 millions de livres.

L’infirmière est également accusée de tentative de meurtre sur cinq garçons et cinq filles, toutes les infractions présumées ayant été commises entre juin 2015 et juin 2016.

Après avoir inscrit ses plaidoyers, l’accusée de Hereford s’est assise pour écouter l’audience, qui portait essentiellement sur des questions administratives. La première fois qu’elle avait été détenue, c’était par la police du Cheshire en 2018 après un pic du nombre de décès dans son unité néonatale.

>>> À lire aussi : Cette star au titre culte est accusée de trafic sexuel en utilisant sa notoriété

Une enquête ouverte

La police a ouvert une enquête après que l’hôpital ait fait part de ses préoccupations quant au nombre élevé de décès survenus entre mars 2015 et juillet 2016, qui serait supérieur de 10 % à la moyenne. Une enquête interne a été menée lorsque des médecins ont découvert que des bébés prématurés étaient morts à la suite d’une défaillance cardiaque ou pulmonaire, mais qu’il était inhabituellement impossible de les réanimer.

Les restrictions de déclaration sont toujours en place avant le procès, qui est maintenant prévu pour octobre 2022.

Lors d’une audience précédente, le juge Dove a déclaré que l’année prochaine serait une date réaliste pour un procès « de cette ampleur et de cette complexité » . La durée estimée du procès, qui se tiendra à la Manchester Crown Court, est de six mois. La date provisoire avait été initialement fixée au 11 janvier de l’année prochaine. Toutefois, cette date a été abandonnée en raison du volume de travail requis par les deux groupes d’avocats.

>>> À lire aussi : Hôpital Tenon à Paris : Les témoignages affluent contre un gynécologue accusé de violences gynécologiques

0