Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Ivre au volant, il tente de faire porter le chapeau à son chien lors d’un contrôle de police

Publié par Gabrielle Nourry le 21 Mai 2023 à 20:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce samedi 13 mai, un automobiliste a été contrôlé en excès de vitesse aux États-Unis. Le conducteur, visiblement ivre, a tenté de trouver une excuse lors du contrôle de police. Il a cru bon d’échanger sa place avec son chien pour lui faire porter le chapeau.

À lire aussi : Un homme apprenait à son chien à conduire : ils sont arrêtés pour excès de vitesse

La suite après cette publicité

Il accuse son chien d’excès de vitesse

Le samedi 13 mai 2023, un véhicule a été contrôlé en excès de vitesse sur une route de la ville du Colorado. La voiture roulait à 84 km/h dans une zone limitée à 48 km/h. Mais le contrôle de police ne n’est pas passé comme prévu. Alors qu’il s’approchait du véhicule, le policier a assisté à une drôle de scène.

En effet, l’automobiliste a pris le soin d’échanger sa place avec un autre individu présent dans le véhicule. Mais cet individu n’était autre que son chien. Ainsi, à l’arrivée de l’agent, c’est l’animal qui se trouvait derrière le volant et le conducteur sur le siège passager.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Évidemment, le policier ne s’est pas fait berner, d’autant plus qu’il avait assisté à toute la scène auparavant. L’agent a tout de suite compris que le responsable de cet excès de vitesse ne pouvait pas être le chien mais l’homme côté passager.

chien voiture

À lire aussi : Arrêtée pour excès de vitesse, sa justification est hilarante

La suite après cette publicité

L’animal a écopé d’un simple avertissement

L’individu était visiblement ivre et a affirmé « qu’il ne conduisait pas ». Lorsque l’agent de police a questionné l’homme sur sa consommation d’alcool, celui-ci a paniqué et a tenté de prendre la fuite. Mais il a été rattrapé quelques mètres plus loin.

Le conducteur du véhicule a finalement été envoyé à l’hôpital avant d’être placé en détention. Il est accusé de conduite en état d’ivresse, de refus d’obtempérer et d’excès de vitesse. Le chien a quant à lui était confié à un proche le temps que l’individu purge sa peine.

La suite après cette publicité

« Il ne fait face à aucune accusation et a été relâché avec juste un avertissement » plaisante le service de police au sujet de l’animal. Un contrôle de police qui finit bien quand on voit qu’un agent a failli être percuté par un véhicule en excès de vitesse.

À lire aussi : Permis : Bientôt la fin du retrait de points pour les petits excès de vitesse ?