Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Le père de la petite Sarah a avoué avoir poussé sa fille dans le Rhône

Publié par Elodie GD le 24 Juil 2020 à 17:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 18 juillet dernier, un appel à témoins avait été lancé pour aider à retrouver la petite Sarah 11 ans et son père. C’est la mère de la petite fille qui avait prévenu la gendarmerie après avoir reçu des messages inquiétant de la part de son ex mari. Le procureur de la République d’Avignon a confirmé ce jeudi que le père de la fillette était finalement passé aux aveux. Il a reconnu avoir volontairement poussé sa fille dans le Rhône.

La suite après cette publicité
Son père avoue l'avoir volontairement poussé dans le Rhône

 A lire aussi: Disparition de Maddie : les propos glaçants du principal suspect

Sarah, portée disparue

La suite après cette vidéo

Après cinq jours de recherches, les plongeurs ont repêché un corps dans le Rhône sur l’île de Piot. Quelques heures plus tard, le père de la petite Sarah, qui était portée disparue depuis samedi 18 juillet, a confirmé qu’il s’agissait bien du corps de sa fille. Il a avoué avoir volontairement poussé la petite fille dans le fleuve après avoir longuement parlé d’une chute accidentelle. Elle s’est noyée quelques minutes après être tombée à l’eau. Pour l’instant, les raisons de son geste restent encore floues.

La suite après cette publicité

L’homme de 38 ans était arrivé dans la région au début du mois de juillet. Séparé depuis 18 mois de la mère de Sarah, il était venu rendre visite à sa fille. Après un premier weekend qui s’était passé sans encombres, la mère de famille avait accepté de réitérer l’expérience. Mais au bout de quelques heures, elle s’est inquiétée. En effet, l’homme d’origine espagnole ne lui a pas ramené sa fille comme prévue. De plus, il lui avait passé un bref appel en évoquant la disparition de Sarah dans le Rhône puis avait éteint son téléphone portable. Prise de panique, elle a immédiatement signalé la disparition de sa fille et de son ex mari aux autorités. C’est ainsi que quelques heures plus tard, la police d’Avignon a diffusé un appel à témoins évoquant la disparition inquiétante de Sarah et son père.

Un homme avec des antécédents de violence

18 mois auparavant, les parents de la petite fille avaient eu une séparation conflictuelle. La mère avait décidé de mettre fin à leur relation à cause l’alcoolisme du père et des violences conjugales dont elle était victime. Après cette séparation, il n’avait obtenu aucun droit de visite et d’hébergement sur sa fille qui souffrait d’un léger handicap mental. Il était donc reparti vivre en Espagne. Ce n’est qu’au mois de juillet 2020 que la mère de Sarah a finalement accepté qu’il rende visite à sa fille. C’est seulement mercredi qu’il avait pu être appréhendé par les autorités dans le Gard grâce à l’appel à témoins. Il a immédiatement été placé en garde à vue où il se trouve encore actuellement.

La suite après cette publicité

Une autopsie doit être pratiquée à l’institut médico-légal de Nîmes pour déterminer les causes exactes du décès de la petite fille. En effet, il s’agit maintenant de déterminer si Sarah est morte de noyade ou si elle a d’abord été victime de violences.

A lire aussi: Disparition d’un bébé : découverte macabre derrière un immeuble à Gatineau

Source: La Dépêche

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.