Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un médecin américain condamné pour avoir aidé une enfant de 10 ans à avorter après un viol

Publié par Gabrielle Nourry le 04 Juin 2023 à 20:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Aux États-Unis, le docteur Caitlin Bernard a comparu devant l’Ordre des médecins de l’Indiana à la fin du mois de mai. Elle a été condamnée au paiement d’une amende de plusieurs milliers de dollars après avoir aidé une enfant à avorter suite à un viol.

La suite après cette publicité

À lire aussi : À Paris, des messages anti-avortement ont été placardés sur les Vélib’

Une médecin aide une fillette de 10 ans à avorter

La suite après cette vidéo

Ce jeudi 25 mai, une médecin américaine a été condamnée à une amende pour avoir indiqué dans les médias avoir aidé une enfant de dix ans à avorter après avoir été victime d’un viol. Le Conseil des médecins de l’Indiana a estimé que le docteur Caitlin Bernard avait trahi le secret médical.

La suite après cette publicité

Durant l’été 2022, la médecin avait indiqué à la presse avoir reçu l’enfant à Indianapolis après avoir été contactée par un confrère de l’Ohio, un état voisin où il est interdit d’avoir après six semaines de grossesse. Une loi entrée en vigueur suite à l’annulation de la protection constitutionnelle du droit à l’avortement par la Cour suprême des États-Unis.

La fillette de dix ans avait dépassé le terme des six semaines et s’est donc rendue dans l’Indiana où les IVG peuvent se pratiquer légalement jusqu’à 21 semaines de grossesse.

médecin avortement
La suite après cette publicité

À lire aussi : Une adolescente américaine avorte illégalement et se fait démasquer à cause de Facebook

Elle est condamnée à une amende pour avoir trahi le secret médical

Les responsables de l’état de l’Indiana sont hostiles au droit à l’avortement et ont voté comme leurs voisins, une loi interdisant presque totalement les interruptions volontaires de grossesse. Mais pour l’heure, cette loi est bloquée par la justice.

La suite après cette publicité

« Il s’agit dans ce dossier du secret médical et de la confiance brisée entre une médecin et sa patiente » a indiqué le procureur général de l’Indiana. La loi locale oblige les médecins à signaler les dossiers impliquant des enfants. Or, Caitlin Bernard n’avait pas transmis le dossier de la fillette.

L’histoire de cette enfant avait été reprise dans les médias. Mais le consentement de l’enfant ou de ses tuteurs n’a pas été demandé pour médiatiser l’affaire. La docteure a ainsi écopé d’une amende de 3 000 dollars. « Il est important que les gens sachent ce que les patients auront à subir à cause de la loi qui est entrée en vigueur » s’est défendue la médecin.

À lire aussi : Google au cœur d’un scandale : Maps emmènerait les femmes enceintes vers de fausses cliniques d’avortement

La suite après cette publicité