Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« Seul l’argent les intéresse » : Le père de Ryan dénonce les fausses cagnottes en ligne

Publié par Gabrielle Nourry le 09 Fév 2022 à 17:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Rayan, le petit garçon de 5 ans qui était bloqué dans un puits au Maroc est décédé malgré le dispositif de sauvetage mis en place. Avant son décès, et après, plusieurs cagnottes en ligne ont été créées pour aider la famille de l’enfant. Attention, le père de Rayan affirme qu’il s’agit d’arnaques !

>>> À lire aussi : Mort du petit Rayan : Ce footballeur décide d’offrir une maison à ses parents

Rayan coincé dans un puits pendant 5 jours

Le petit garçon est tombé dans un puits de 32 mètres de profondeur situé au nord du Maroc. Rayan, 5 ans, est tombé dans la cavité le mardi 1er février. Rapidement les secours et la population se sont mobilisés pour lui venir en aide.

Très vite, l’histoire fait le tour du monde. Les secouristes ont dû creuser un trou en parallèle du puits afin d’atteindre Rayan en toute sécurité. De l’eau et de l’oxygène ont été acheminés à l’aide de tubes au petit garçon.

Samedi 5 février, les secours atteignent l’enfant vers 18h. Malheureusement, Rayan n’a pas survécu à ses blessures. L’espoir a alors laissé place à la tristesse. Suite à ce tragique accident, des internautes ont créé de fausses cagnottes en ligne.

rayan

Des cagnottes et des produits dérivés ont été créés

Des internautes ont profité de ce drame pour lancer de fausses cagnottes. « Ils veulent faire une page Facebook à mon nom et veulent profiter de moi alors que mon fils se trouve sous terre. Ils ne se préoccupent pas de mon fils, seul l’argent les intéresse » , a confié le papa de Rayan.

Les cagnottes en ligne sont des arnaques pour se faire de l’argent sur le dos de la famille endeuillée. « Ils ont fait des pages à mon nom avec la mention ‘papa de Rayan’ alors que je n’ai qu’un téléphone Nokia. C’est seulement depuis hier que j’ai un smartphone. Des gens viennent de me l’acheter » , a expliqué le père de famille.

Certaines personnes ont même créé des produits dérivés : des t-shirts, des tasses ou des casquettes avec les mentions « Save Rayan », « Pray for Rayan »… La famille n’a jamais donné son accord pour les produits dérivés et les cagnottes.

>>> À lire aussi : « Ne me frappez pas » : Fawaz, 6 ans, kidnappé et torturé par un gang qui réclame une rançon

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER