Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Naufrage de migrants : qui était Mariam Nouri Hamadameen, la première défunte dont le nom a été retrouvé ?

Publié par La rédaction le 28 Nov 2021 à 14:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Il y a désormais quatre jours, la France connaissait le naufrage de migrants, au large de Calais, le plus meurtrier depuis de nombreuses années. Dans la nuit, une embarcation transportant près d’une cinquantaine de réfugiés tentant de rallier l’Angleterre a coulé dans la Manche, provoquant la mort de près d’une trentaine d’entre-eux. Ces dernières heures, la première identité d’une défunte a été retrouvée : elle s’appelait Mariam Nouri Hamadameen.

La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : Grosse Audi et salaire mirobolant : le train de vie d’un directeur de centre pour migrants révélé

Mariam Nouri Hamadameen, l’une des migrants ayant perdu la vie à Calais

La suite après cette vidéo

Elle tentait de rejoindre son petit-ami au Royaume-Uni. Sa vie aura finalement tragiquement été stoppée dans les eaux glaciales de La Manche. Ces dernières heures, les autorités sont parvenus à identifier formellement une première victime des migrants décédés au large de Calais. Son nom ? Mariam Nouri Hamadameen.

La suite après cette publicité

Originaire d’Irak, la jeune femme avait alors connu un tumultueux périple, entre l’Allemagne et la France, avant de s’embarquer dans une aventure qui lui aura finalement été mortelle. Tout comme à plusieurs dizaines de ses compagnons migrants de traversée. Mais pourquoi a t-elle voulu tenter, au prix de sa vie, de rejoindre le territoire anglais ?

migrants calais victime nom identite

>>> A lire aussi : Face à la crise Migratoire, Decathlon décide de retirer les kayaks de son magasin de Calais

Elle tentait de rejoindre son petit-ami en Angleterre

La suite après cette publicité

Pour l’heure, l’âge exacte de Mariam Nouri Hamadameen n’est pas connu, même si les premières estimations lui donnent entre 21 et 24 ans. Quoi qu’il en soit, cela n’enlève rien, bien au contraire, à l’horreur des faits qui se sont produits, au large de Calais, ce mercredi 24 novembre. « Elle m’envoyait des messages sur le bateau, en essayant de me rassurer », a confié, plein de tristesse, son petit-ami. Une question est alors forcément légitime d’être posée : quand tout ceci va donc bien s’arrêter pour les migrants ?

>>> A lire aussi : Au Qatar, 6500 migrants sont décédés depuis le début des travaux pour la Coupe du Monde de football 2022

Source : Huffington Post

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.