Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Accusé de tentative de viol, il se retrouve à laver le linge de 2000 femmes

Publié par Justine Rousseau le 26 Sep 2021 à 11:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Non vous ne rêvez pas ! C’est belle et bien la réalité. En Inde, un homme accusé de tentative de viol doit se mettre au service des femmes de son village pour pouvoir rester en liberté conditionnelle jusqu’à son procès.

Pendant 6 mois un indien, poursuivi pour tentative de viol, doit laver le linge de 2 000 femmes

>>> À lire aussi : Une jeune femme de 18 ans violée dans un parc par un homme en trottinette

Il doit laver le linge de 2 000 femmes pendant 6 mois après une tentative de viol

Voici le sort (original) réservé à ce blanchisseur de 20 ans. Il est accusé d’avoir tenté de violer une femme, dans le village de Majhor, dans l’État du Biharil. Le tribunal de la ville prend une décision, le mercredi 22 septembre, après que l’homme ait été libéré sous caution. Ce blanchisseur a l’obligation de laver le linge de 2 000 femmes de son village, et ce, pendant six mois.

Lalan Kumar, arrêté en avril dernier, devra également acheter tous les produits nécessaires pour mener à bien sa tâche. Il doit se munir de détergents, du savon pour laver et aussi repasser les vêtements des 2 000 femmes. La date de procès n’est pas encore fixée par le tribunal.

« C’est une décision historique »

Pour Nasima Khatoon, la responsable du conseil du village : « Toutes les femmes du village sont heureuses de la décision du tribunal » , a-t-elle déclaré à l’AFP. Cette décision originale plaît aux villageoises car toutes les violences faites aux femmes font maintenant objet de débat dans la communauté. « C’est une décision historique. Cela va renforcer le respect pour les femmes et aider à protéger leur dignité » , a ajouté Nasima Khatoon.

Depuis 2012, la loi indienne s’est durcie contre les violeurs. En effet, à cette époque, une femme avait succombé à ses blessures après un viol collectif. En 2020, c’est plus de 28 000 viols qui ont été recensés dans le pays. Si les choses avancent lentement, cette récente décision du tribunal de Majhor fait beaucoup parler et ouvre à la discussion sur les violences faites aux femmes.

>>> À lire aussi : Viol présumé d’une fillette de 8 ans par un ado de 12 ans durant les vacances