Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un père de famille étrangle et noie sa fille de 8 ans après l’école

Publié par Gabrielle Nourry le 10 Mai 2022 à 8:08
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En janvier 2020, un homme a étranglé puis noyé sa fille âgée de 8 ans après la sortie de l’école. Les faits se sont déroulés à son domicile d’Ingersheim. Il a comparu devant la cour d’assises du Haut-Rhin à Colmar pour assassinat sur mineure.

La suite après cette publicité

Un père de famille noie sa fille dans la baignoire

Le 6 janvier 2020, l’homme aujourd’hui âgé de 51 ans a étranglé sa fille de 8 ans après être allé la récupérer à l’école. Le père de famille a ensuite étouffé puis noyé la fillette dans la baignoire de son domicile à Ingersheim. Ce drame rappelle le décès d’Alisha noyée par des adolescents.

La suite après cette vidéo

Avant son passage à l’acte, il avait appelé la plateforme SOS Amitié. Il avait déclaré : « je vais me venger en tuant ma fille » . Cet ancien viticulteur était en instance de divorce, la mère de sa fille l’a quitté trois mois plus tôt. Son ex-épouse avait d’ailleurs porté plainte en octobre 2019 pour violences conjugales, mais la plainte a été classée sans suite.

La suite après cette publicité

Pour expliquer son acte, le quinquagénaire a évoqué un « coup de folie » . L’homme a reconnu la déclaration faite à l’écoutante de SOS Amitié. Mais il conteste avoir tué sa fille pour se venger de son épouse.

L’homme reconnu responsable est condamné à perpétuité

La suite après cette publicité

À partir du mardi 3 mai, l’homme a été jugé durant trois jours devant la cour d’assises du Haut-Rhin à Colmar, pour l’assassinat de sa fille. Au terme du jugement, l’avocate générale a finalement retenu la préméditation.

« Il n’est peut-être pas aussi fragile que ça, ses mains n’ont en tout cas pas tremblé lorsqu’il a retiré le dernier souffle de vie de sa fille en l’étranglant, avant de l’étouffer avec un coussin et de la noyer dans la baignoire pour s’assurer de son décès » , a souligné Marianne Aventin.

En 2021, une expertise psychiatrique avait été réalisée. L’homme souffrait d’un « état dépressif sans gravité particulière » . Jeudi 6 mai, le père de famille a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.