Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

111 personnes contaminées après avoir assisté à un mariage puis aux funérailles du marié deux jours plus tard

Publié par Nicolas F le 03 Juil 2020 à 6:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est à un mariage mortel qu’ont assisté 400 invités il y a quelques jours en Inde. Deux jours après la fête, le marié est décédé, supposément du coronavirus. Les invités ont été testés et plus d’une centaine de personnes a bien été contaminée par le covid-19.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : La mariée meurt enceinte, 5 min avant le mariage : son époux se retrouve veuf avec son bébé né par césarienne post-mortem

Ils assistent à un mariage sans se douter que le marié était malade

La suite après cette vidéo

Dans l’État du Bihar, au nord de l’Inde, l’ambiance était à la fête il y a encore quelques jours. Un fastueux mariage, auquel participaient 400 personnes, était organisé le 15 juin dernier. Personne ne pouvait s’imaginer se retrouver deux jours plus tard pour assister aux funérailles du marié. Le marié était probablement atteint du coronavirus mais n’avait pas été testé. Il présentait des symptômes depuis une semaine mais il n’avait pas voulu décaler son mariage. Le jeune homme de 26 ans, a ressenti des symptômes fulgurants dès le lendemain de la noce et le surlendemain, il était déjà mort.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : CHOC : un couple de jeunes mariés meurt 10 minutes après la cérémonie

Le marié décède deux jours plus tard et 111 personnes sont contaminées

Des centaines de personnes ont à nouveau assisté à ses funérailles. Lorsqu’on a expliqué qu’on soupçonnait qu’il soit mort du coronavirus, il a fallu tester les centaines de personnes qui avaient assisté au mariage ou aux funérailles. « Jusqu’ici 111 personnes (…) ont été testées positives. Toutes les autres ont été identifiées et mises à l’isolement », a déclaré à l’AFP Raj Kishor Chaudhary, le responsable du département de la santé de l’État du Bihar. Toutes les personnes sont à présent en quarantaine, dans un camp spécial qui a été conçu pour eux dans le village. Comme le corps du défunt a rapidement été incinéré, il n’a pas pu être formellement diagnostiqué comme atteint du coronavirus. Sa veuve a été testée négative, ainsi que ses proches immédiats. Il se pourrait donc qu’il ne soit pas la source de contamination.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Déconfinement : mariages, anniversaires, réunions familiales, la mauvaise nouvelle du conseil scientifique ! (vidéo)

Image d’illustration : AFP

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.