Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Violences policières : Plusieurs personnes ont été blessées lors d’un contrôle Covid ! (Vidéo)

Publié par Lucie le 23 Déc 2020 à 8:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En Belgique, à Waterloo vendredi, un contrôle Covid par des policiers a fait plusieurs blessés. La vidéo de l’intervention est devenue virale sur les réseaux sociaux. Découvrez la vidéo ci-dessous, attention des images peuvent choquer :

Un contrôle de police qui a mal tourné

Le 18 décembre, un contrôle de police a dégénéré vers 23h30, à Waterloo. En effet, la police est intervenue dans une maison belge où se déroule une fête avec dizaine d’invités, rapporte l’agence Belga. Alors que le contrôle domiciliaire a été opéré en accord avec le parquet du Brabant wallon, le propriétaire de la maison ainsi que sa conjointe et leurs enfants n’ont pas été d’accord et se sont donc rebellés, indique le procureur.

Toutefois, lors de l’intervention, une voisine a réalisé une vidéo qui est devenue depuis très virale sur les réseaux sociaux. En légende de sa vidéo, elle a écrit : « Ces violences policières ne sont qu’une mince partie du spectre visible des débordements que nous vivons actuellement » .

À lire aussi : Atroce : un nourrisson d’un mois et demi décède après avoir été victime de viol

« Des lésions graves suite à une agression de la police »

Selon l’agence Belga, les policiers ont reçu plusieurs coups sans pour autant se retrouver en incapacité de travail. Toutefois, la mère de famille s’est retrouvée au sol durant l’altercation et souffre d’une fracture du nez. Un médecin a été appelé dans la maison afin d’examiner la mère. Mais en découvrant la scène, il a été choqué par la situation et a partagé son émotion sur son compte Facebook : « La maman, le papa et leurs deux filles adolescentes venaient d’être relâchés du cachot de la police de Waterloo, tous avec des lésions graves suite à une agression de la police« .

Il a ensuite ajouté : « La maman […] s’est fait jeter par terre par deux policiers qui l’ont tabassée et menottée violemment. Le père avait un révolver pointé sur sa tempe et a été roué de coups » . Le médecin a estimé le traumatisme de la petite fille de 13 ans : « La police a laissé toute seule la petite de 13 ans dans la maison sans aucune nouvelle de sa famille et elle est traumatisée psychologiquement à vie » . Depuis lundi après-midi, son post a été supprimé. Le procureur Brabançon a précisé dimanche que toute la famille sera convoquée devant le tribunal correctionnel pour rébellion en bande, coups sur des policiers et infraction relative au couvre-feu.

À lire aussi : Un forcené menace de “tout faire péter” : le GIGN est obligé d’intervenir !

0