Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Il poignarde sa femme avant de se suicider dans un hôtel !

Publié par Jessy le 08 Mai 2021 à 6:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’amour est parfois compliqué, et souvent conflictuel. Alors que la communication est toujours de rigueur dans un couple, certaines personnes usent de la violence pour se faire comprendre.

La suite après cette publicité

Dans un hôtel, une femme poignardée à mort a été retrouvée aux côtés de son compagnon, qui se serait suicidé.

couteau

>>> À lire aussi : « Il voulait une fellation de la part d’Arthur Noyer » un ancien codétenu témoigne contre Nordahl Lelandais

La suite après cette vidéo

Une femme poignardée à mort dans un hôtel

La suite après cette publicité

Une tragédie s’est passée dans l’hôtel Hilton, à Harrogate. Un homme et une femme âgés de 29 ans ont été retrouvés mort dans leur chambre d’hôtel. Chenise Gregory et Michael McGibbon, s’étaient rendus dans cet hôtel pour profiter d’un séjour en amoureux. Mais l’escapade amoureuse vire au drame…

La femme a été poignardée à mort, et l’homme s’est suicidé. « Une autopsie a eu lieu, et cela a confirmé que le couple était mort des suites de coups de couteau » expliquent les enquêteurs aux médias. Cependant, une ombre demeure au tableau, puisque l’homme pourrait être à l’origine de la mort de Chenise. « Une enquête sur les circonstances entourant le décès est en cours, mais les preuves que nous avons rassemblées à ce stade suggèrent un meurtre-suicide présumé » explique un enquêteur.

police

>>> À lire aussi : Ils mettent une caméra de surveillance dans la chambre de leur fille et découvrent qu’un proche l’agresse sexuellement (Vidéo)

La suite après cette publicité

L’homme a-t-il tué sa femme avant de se suicider ?

Même si l’enquête vient de débuter, tout semble tendre vers un meurtre-suicide. Michael McGibbon aurait donc poignardé sa compagne à mort pour une raison encore inconnue, avant de se suicider. « Nous traitons la mort de Mme Gregory comme un meurtre et nous ne cherchons personne d’autre en relation avec l’incident » ont expliqué les forces de l’ordre. En France,  le collectif #NousToutes déplorait, le 4 mai dernier, le 39ème féminicide depuis le début de l’année 2021. Jalousie, possession ou dispute qui dégénère, un féminicide n’a pas de frontière, et pas de limites…

>>> À lire aussi : Affreux ! Il tue sa mère et la démembre avant de la manger

La suite après cette publicité