Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Elle appelle la police et leur fait une révélation tout simplement abominable !

Publié par Romane TARDY le 12 Mai 2020 à 18:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans la nuit du samedi 9 mai au dimanche 10 mai, une quadragénaire de Dordogne a décidé d’appeler la police pour leur faire une révélation impensable. Elle prévient qu’elle va tuer son compagnon !

La suite après cette publicité

A lire aussi : Effroyable : une fillette se défenestre du deuxième étage pour échapper aux coups de son père

La suite après cette vidéo

Elle prévient la police qu’elle va tuer son compagnon

Prévenir de son crime ? Eh oui, ça peut arriver. Dans la nuit du samedi 9 mai au dimanche 10 mai, une femme de 40 ans appelle la police de Périgueux en Dordogne. Lors de cet appel à 1h40, elle explique qu’elle s’apprête à tuer son concubin avec un couteau. Les policiers arrivent alors très rapidement chez le couple à Boulazac.

La suite après cette publicité

Heureusement pas de mort ! les forces de l’ordre trouvent un couple très alcoolisé avec au moins chacun un gramme d’alcool par litre de sang. Toutefois, la femme avait bien sorti un couteau pour attaquer son compagnon, âgé de 43 ans. Il s’est défendu et a été blessé aux mains et la femme au nez. La femme retourne alors la situation et affirme qu’elle a d’abord reçu des coups au visage et cherchait à se défendre.

Le couple est placé en garde à vue

Les deux protagonistes sont alors placés en garde à vue et sont en fait connus des services de police. Ils sont coutumiers des mains courantes déposées l’un contre l’autre. Cette énorme dispute très dangereuse n’a finalement rien changé, aucun des deux n’a porté plainte. Le parquet de Périgueux a aussi décidé de se réserver le droit de les poursuivre à l’issue de leur garde à vue

La suite après cette publicité
Source : Sud-Ouest

A lire aussi : À 92 ans, une résidente d’un Ehpad parisien se fait violer par un aide-soignant !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.