Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Elle se fait retirer une balle dans le dos 15 ans après s’être fait tirer dessus

Publié par Jessy le 16 Avr 2022 à 17:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Se faire tirer dessus est une expérience traumatisante. Mais lorsqu’on vit plusieurs années avec une balle dans le corps. Alors qu’une fusillade a eu lieu dans le métro ce mardi aux Etats-Unis, une femme s’est fait retirer une balle qu’elle avait dans le dos depuis 15 ans. Le choc remonte à ses années d’études.

Crédits : Quête Rouge

Elle se retrouve au milieu des tirs !

Les faits remontent à 2005. Cette année, Erica Miles est au lycée et se rend à un match de foot. Aux Etats-Unis, les matchs sont réguliers, et c’est presque une coutume de soutenir l’équipe de son école. Mais lors de cette soirée, elle ne s’attendait pas à se retrouver au milieu des balles. « Nous attendions nos transports, et nous finissons par être des passants innocents pris au milieu de deux groupes de personnes qui se tirent dessus » explique-t-elle. Une balle finira par l’atteindre. Erica est touchée dans le dos et doit être transportée à l’hôpital.

Mais une fois à l’hôpital, les médecins lui annoncent qu’ils ne peuvent pas lui retirer la balle. Un événement qui marquera autant la femme que cette adolescente de 14 ans violée dans la cave de son immeuble. 15 ans après, une partie de mauvais souvenir lui a été retiré.

Crédits : Quête Rouge

La balle est retirée 15 ans après !

À l’hôpital, Erica apprend que la balle est trop proche de la colonne vertébrale pour être retirée. Au fil des années, elle en oublie presque sa présence. Mais une nuit, ce terrible souvenir refait surface. Elle sent la balle sous sa peau… « J’avais vraiment peur car je savais qu’elle ne devait pas être à cet endroit. C’était dans la partie supérieure de mon dos, et ça s’est déplacé vers la partie inférieure » indique-t-elle. En effet, la balle s’est déplacée au fil des années. Et c’est grâce à ce déplacement que les médecins ont pu retirer la balle du dos d’Erica. En France, les armes à feu sont interdites. Et pourtant, de nombreuses personnes se font tirer dessus et attaquer, comme ces deux policiers blessés en Seine-Saint-Denis.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0