Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« Je l’ai frappée et enterrée » : les SMS troublants de l’homme qui assure avoir tué Delphine Jubillar révélés

Publié par Gabrielle Nourry le 28 Juil 2021 à 6:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le mardi 6 juillet, lors de l’appel du placement en détention provisoire de Cédric Jubillar; les avocats de l’accusé ont déclaré qu’un homme s’était dénoncé. En effet, un homme s’est déclaré coupable du meurtre de Delphine Jubillar. Des SMS ont été découverts mais la piste a finalement été écartée.

Publicité
delphine et cédric jubillar

>>> A lire aussi : Cédric Jubillar : Terribles révélations sur sa mère

Des SMS avouant le meurtre de Delphine Jubillar

Le 25 décembre 2020, un homme, originaire de la même région que Delphine Jubillar a envoyé des messages à son ex-compagne. L’homme y fait des aveux : les avocats de Cédric Jubillar ont révélé ces SMS lors de l’audience.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

« J’ai bien tué Delphine. Elle ne voulait pas quitter son mari et ses enfants. Je l’ai frappée et enterrée dans le travers » , écrit cet homme dans un premier message. Puis il poursuit son récit dans un second SMS :  « J’ai tué une femme, elle travaillait de nuit. Elle n’a pas voulu quitter son mari pour moi. Je ne suis pas fier, je vais mettre des fleurs sur son corps et basta« 

Des messages troublants qui ont rapidement été étudiés par les gendarmes.

Une piste rapidement écartée

Publicité

Les enquêteurs ont auditionné à deux reprises l’auteur des messages, mais n’ont rien découvert. Selon cet homme, il souhaitait simplement faire peur à sa compagne.

Les avocats de Cédric Jubillar décrivent des investigations insuffisantes concernant la piste de cet homme. « On a quand même un homme qui a écrit à sa femme en s’accusant du meurtre de Delphine Jubillar. Ils l’ont auditionné, et il a dit qu’il avait fait ça simplement pour faire peur à son épouse. (…) Cette dernière n’a même pas été auditionnée » , regrette Maitre Jean-baptiste Alary.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Cette piste a donc été rapidement écartée par les enquêteurs. La seconde avocate de Cédric Jubillar souligne l’efficacité des gendarmes contrairement à son confrère. « Il est faux de dire que les gendarmes ont fermé toutes les portes. Ils ont fait un travail considérable » , a-t-elle déclaré.

Publicité

>>> A lire aussi : Cédric Jubillar : cette question des enquêteurs à laquelle il refuse de répondre…