Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Suicide d’Evaëlle : L’enseignante qui l’aurait harcelée a été placée en garde à vue

Publié par Manon CAPELLE le 19 Nov 2019 à 10:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cinq mois après le suicide d’Evaëlle, une collégienne de 11 ans, une enquête pour homicide involontaire et harcèlement a été ouverte. Une enseignante de la fillette a été placée en garde à vue. Les parents ont également porté plainte contre trois élèves pour des agressions sur leur fille.

Publicité
Evaelle suicide enseignante garde à vue

>>> À lire aussi : Netflix supprime une scène de suicide qui a tous dû vous marquer !

Une enquête vient d’être ouverte pour homicide involontaire, concernant le suicide d’une collégienne

À Herblay, en grande banlieue parisienne, se déroulait un drame terrible en juin dernier. Evaëlle, 11 ans, s’est suicidée, se pendant à son lit avec un foulard. Les pompiers avaient tenté de la réanimer, mais la fillette avait succombé lors de cette soirée du 25 juin.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Cinq mois plus tard, une enquête pour homicide involontaire et harcèlement a été ouverte. Cette enquête vise des collégiens et une enseignante du collège Isabelle-Autissier. La professeure a été placée en garde à vue, selon les sources du Parisien auprès du procureur de Pontoise.

Les parents d’Evaëlle avaient déjà porté plainte contre cette enseignante, responsable à leurs yeux de ne pas avoir agi, sachant que la collégienne était victime de ce harcèlement, voire de l’avoir encouragé.

>>> À lire aussi : Suicide d’Evaëlle, 11 ans : une enseignante aurait harcelé la petite fille

Publicité

La professeure placée en garde à vue pour « harcèlement moral sur mineur de 15 ans »

Ainsi, le 8 novembre, le parquet de Pontoise a ouvert une information judiciaire contre X pour homicide involontaire, et contre l’enseignante et les élèves pour « harcèlement moral sur mineur de 15 ans. » La professeure a été placée en garde à vue la semaine dernière.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Le procureur de la République de Pontoise, Eric Corbaux, a annoncé : « Il reviendra au juge d’instruction de convoquer les personnes visées et d’envisager leur mise en examen. Les parents d’Evaëlle pourront se constituer partie civile, être entendus, demander des investigations et avoir accès au dossier. »

Publicité

Selon Le Parisien, les parents de la fillette avaient déposé une première plainte en février contre trois élèves qui l’auraient agressée à plusieurs reprises.

>>> À lire aussi : À 11 ans, cette collégienne se suicide à cause du harcèlement scolaire

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.