Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une adolescente de 16 ans, vi*lée dans une voiture, admet avoir menti

Publié par Elodie GD le 12 Mai 2024 à 10:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’affaire de vi*l révélée par une adolescente a retenu l’attention du parquet de Toulouse pendant plusieurs heures. Pour cause, elle choquait par sa violence. Seulement, après 36 heures de garde à vue, le principal suspect a été relâché. La victime a avoué avoir menti.

La suite après cette publicité

Shanon adolescente « Une monstruosité » : Une adolescente de 13 ans perd la vie après avoir été abusée […] « Une monstruosité » : Une adolescente de 13 ans perd la vie après avoir été abusée

Une adolescente signale son vi*l à la police

La suite après cette vidéo

Que s’est-il passé à Toulouse ce lundi 6 mai ? Selon les dires de la lycéenne de 16 ans qui a contacté la police, elle attend son bus quand un homme l’aborde. Ce dernier lui demande de lui prêter son téléphone puis, sous la menace d’une arme, lui impose de le suivre jusqu’à sa voiture.

La suite après cette publicité

Une fois à l’intérieur du véhicule, il la vi*le.

Un récit glaçant qu’elle livre avec beaucoup d’émotions au bout du fil. Aussitôt, les forces de l’ordre arrivent sur place et lui demandent une description du suspect. Fortes de cette description, elles appréhendent un jeune homme de 26 ans et le placent en garde à vue pour viol et séquestration.

Une adolescente de 16 ans avoue avoir inventé son vi*l
La suite après cette publicité

corps adolescente Autumn Lane McClure (2) Les restes d’une adolescente disparue découverts dans un parc à caravanes Les restes d’une adolescente disparue découverts dans un parc à caravanes

36 heures de garde à vue et aveux de la plaignante

C’est à ce moment-là que commence le cauchemar du soi-disant suspect. Interrogé durant 36 heures, il niera encore et encore son implication dans le vi*l de l’adolescente. Interrogée également, la victime présumée livre un récit bourré d’incohérences. Une confusion qui interpelle les agents de police, qui corsent l’interrogatoire.

La suite après cette publicité

Quelques heures après l’arrestation du suspect, la lycéenne finira par avouer. Elle a tout inventé et ne connaît pas l’homme interpellé il y a 36 heures.

Relâché, ce dernier n’a, pour l’heure, pas entamé de procédure pour dénonciation de crime imaginaire. De son côté, le procureur de la République s’est exprimé dans la presse. Il souligne que l’adolescente « est atteinte de troubles manifestes ». Celle-ci a d’ailleurs admis qu’elle avait elle-même déchiré son t-shirt pour répondre à des injonctions apparaissant sur son téléphone alors que celui-ci était éteint. Affaire à suivre.

une adolescente sequestree orientation sexuelle Une adolescente séquestrée et torturée par ses parents à cause de son orientation sex […] Une adolescente séquestrée et torturée par ses parents à cause de son orientation sexuelle

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.