Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Food

Galette des rois : êtes-vous fabophobe ou fabophile ?

Publié par La rédaction le 03 Jan 2024 à 7:37

Chaque début d’année apporte son lot de traditions et de surprises, mais avez-vous déjà entendu parler de la fabophobie ? Ce phénomène singulier, qui refait surface chaque 6 janvier, suscite à la fois curiosité et perplexité. Décryptons ensemble cette peur inhabituelle qui, bien que peu connue, occupe une place unique dans le cœur de certains dès l’arrivée de l’Épiphanie.

À lire aussi : Lidl : vous pouvez remporter 1000 euros en mangeant… une galette des Rois !

La fabophobie : quand la galette des rois provoque l’anxiété

La fabophobie est une peur spécifique liée à la galette des rois, ou plus précisément, à la fève qu’elle renferme.

Cette tradition, ancrée dans la célébration de l’Épiphanie, divise : d’un côté, les fabophiles, amateurs et collectionneurs passionnés de ces petites figurines, et de l’autre, les fabophobes, qui redoutent l’idée même de tomber sur la fève.

Pour mieux comprendre cette phobie, penchons-nous sur son origine et ses manifestations.

galette des rois

À lire aussi : Galette des rois à la frangipane : LA recette originale

Les manifestations et l’impact de la fabophobie

Bien que cela puisse sembler anecdotique, la fabophobie peut engendrer une réelle anxiété chez certains. L’idée de mordre dans une fève ou d’être couronné roi ou reine d’un jour peut sembler plaisante pour la plupart d’entre nous, mais pour les fabophobes, c’est une source de stress notable.

Cela peut être provoqué par la peur de se faire mal en croquant dans la fève voire la peur de l’avaler. Toutefois, un aspect plus social peut être à l’origine de cette peur. Certaines personnes détestent être au coeur de l’attention.

Cette phobie, bien que rare, souligne comment des traditions apparemment inoffensives peuvent prendre une dimension anxiogène pour certains.

Pour ceux qui vivent avec la fabophobie, chaque galette des rois est un défi. Cependant, nombreux sont ceux qui choisissent de faire face à cette peur avec humour ou en adoptant des stratégies pour éviter la fève. Certains iront jusqu’à ouvrir leur part en deux pour être sûr que la fève ne s’y cache pas.

À lire aussi : Le saviez-vous : pourquoi tire-t-on les rois pour l’Epiphanie ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.