Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. High-Tech

Arnaque : ces abonnements cachés vendus sur Internet peuvent vous ruiner ! La DGCCRD tire la sonnette d’alarme

Publié par Manon CAPELLE le 06 Juil 2020 à 16:11
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La DGCCRF met en garde les consommateurs sur les abonnements cachés qui sont vendus sur Internet. Ce sont des offres alléchantes qui circulent sur la toile. Toutefois, ces dernières cachent la plupart du temps des abonnements, souvent difficiles à résilier. 

dgccrf abonnements caches vendus internet

>>> À lire aussi : À force d’utiliser Alexa d’Amazon à côté de leur bébé, l’impensable s’est produit !

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Les abonnements cachés vendus sur Internet sont de plus en plus nombreux

C’est la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui alerte la population. Des nombreuses offres alléchantes voient le jour sur Internet.

Alors, ce vendredi 3 juillet, l’administration a voulu mettre en lumière les produits proposés gratuitement ou à des prix très intéressants. Sous ces offres se trouve bien souvent autre chose. « Dans les conditions générales de vente, un abonnement avec prélèvements mensuels » est souvent dissimulé. 

En prenant l’exemple des iPhones à 1 euro, la DGCCRF veut montrer qu’une offre attractive ne veut pas dire une bonne offre. En commandant un appareil, vous souscrivez obligatoirement à un abonnement. Des drones ou des machines à café font l’objet de publicités similaires.

>>> À lire aussi : Un adolescent mort d’une leucémie pourrait devenir le saint patron d’Internet

Quelles informations nous permettent de savoir que cet abonnement ne dissimule pas autre chose?

Concernant le prêt-à-porter, ce sont les grosses réductions sous condition de devenir membre VIP qui sont en cause. L’inscription déclenche un prélèvement automatique mensuel. La DGCCRF indique que le remboursement et la résiliation sont souvent un processus long et éprouvant. L’annulation de l’abonnement ne peut pas se faire en ligne, mais uniquement par téléphone sur un numéro surtaxé. 

De ce fait, l’administration met en garde les consommateurs de ces offres trop alléchantes. Aussi, avant de souscrire à un abonnement, quelques informations obligatoires doivent être présentes. Si elles ne le sont pas, mieux vaut s’abstenir de souscrire à ces abonnements. Il faut notamment le « nom ou raison sociale, adresse de siège social, adresse de courrier électronique, coordonnées téléphoniques, coût total du produit ou du service, frais de livraison, modalités de paiement, de livraison ou d’exécution, existence ou absence d’un droit de rétractation et ses modalités d’exercice, durée de la validité de l’offre », énumère Capital.

>>> À lire aussi : Géolocalisation sur votre téléphone : pourquoi vous devriez être très vigilants…

Source : Capital
0