Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. High-Tech

Futuriste et spectaculaire : la NASA présente son avion électrique et envisage sa mise en service pour 2020

Publié par Manon CAPELLE le 14 Nov 2019 à 19:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La NASA a présenté son nouveau projet : le Maxwell X-57. Ce serait le prochain avion électrique de l’agence spatiale américaine. Mais ce projet est-il vraiment réalisable ou est-ce une simple utopie de la part de la NASA?

Nasa Maxwell X-57 avion électrique

>>> À lire aussi : La Nasa prête à lancer une nouvelle mission interstellaire ?

Un projet innovant, mais ce n’est pas le premier

La NASA a dévoilé à la presse vendredi 8 novembre le Maxwell X-57. Cet avion disposerait de quatre places. Inspiré du modèle italien Tecnam P2006T, les deux moteurs thermiques ont été remplacés par 14 moteurs électriques et des batteries Lithium-Ion.

En développement depuis 2015, le Maxwell X-57 n’a pourtant jamais volé. La NASA envisage sa mise en service pour la fin de l’année 2020 et servira principalement d’avion taxi pour de petites distances. Une chose est sûre, l’agence spatiale américaine croit fermement en son projet.

Cet avion ne serait pas le premier projet d’avion électrique. Le Solar Impulse, de Bertrand Piccard, génère sa propre énergie grâce à des panneaux solaires, mais ne peut emmener qu’une seule personne à bord.

Il y a également le H55, un monoplace également, qui est apte à voler entre 45 et 60 minutes. Aussi, Airbus a fait traverser la Manche à son avion E-Fan, en juillet dernier. Mais à l’heure actuelle, ce ne sont que des petits appareils électriques qui sont opérationnels.

>>> À lire aussi : Le soleil se déguise en citrouille pour fêter Halloween, la photo de la NASA qui intrigue les internautes !

Réalité ou utopie?

Ce projet est bien beau, mais est-il vraiment réalisable? Au regard de l’impact du trafic aérien thermique sur le réchauffement climatique, qui représente 2% des émissions de CO2, on a vraiment envie de croire à ces avions électriques.

Mais les problèmes techniques sont encore nombreux. Les moteurs électriques sont la source de problèmes. Leur utilisation induit une baisse de puissance. Ce qui conduit à des batteries supplémentaires pour compenser ce manque de puissance. Puis à des moteurs en plus pour les transporter. Et ainsi de suite. Un cercle vicieux qui rend difficile l’exploitation des moyens de transports électriques, aussi bien aériens que terrestres de nos jours.

Airbus a pour projet de faire voler un avion électrique transportant 100 passagers d’ici 2030. Avant ce passage aux avions zéro émission, les avions hybrides devraient plutôt apparaitre dans le paysage. Tout comme leurs homologues terrestres, les avions se verraient utiliser des moteurs thermiques pour le décollage et l’atterrissage et des moteurs électriques pour le vol.

>>> À lire aussi : Astronautes sur la Lune : cette photo qui affole et intrigue les internautes

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0