Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Un nouveau virus très puissant circule

Publié par Jessy le 19 Nov 2021 à 9:08
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La technologie est essentielle dans notre quotidien, mais pas toujours signe de sécurité. En effet, un nouveau virus, de la famille de BazazBackdoor, est en circulation depuis le 4 novembre dernier. Attention, si vous recevez des mails suspects… C’est peut-être un virus.

>>> À lire aussi : Shrinkflation : méfiez-vous de cette arnaque dans les rayons des supermarchés !

Une nouvelle campagne de spams malveillants en circulation !

Lorsqu’on utilise son ordinateur, il faut savoir être vigilant. On ne le répétera jamais assez, mais il est essentiel de ne pas cliquer sur des liens douteux, surtout quand il s’agit d’un mail. Au sein de la société SophosLabs, plusieurs employés ont reçu un mail concernant une plainte d’un client à leur encontre, comme le rapporte Fredzone.

Dans ce mail, les hackers ont indiqué un dépôt de plainte, et invitent les employés à cliquer sur un lien. Le principe est simple : si vous cliquez sur le lien pour prendre connaissance de la plainte (factice bien entendu), le virus s’installe dans votre ordinateur. Les hackers ont d’ailleurs usurpé l’identité d’un responsable de l’entreprise afin de rendre le malware plus authentique.

Virus android

>>> À lire aussi : Ordinateur sous la douche, élevage de limaces, corps violet : ces parents nous prouvent que les enfants sont des êtres à part

Virus : ne cliquez pas sur des liens suspects !

Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui se font encore avoir. La société SophosLabs indique qu’en cliquant sur le lien, l’adresse ne commence pas par « https:// » mais par « ms-appinstaller » . Une fois sur ce site factice, un document PDF est à télécharger. Un autre lien se terminant par « Adobe.appinstaller » sert à installer le malware dans votre ordinateur.

Une fois ces étapes franchies, il est trop tard. Afin de se protéger, SophosLabs a « publié des indicateurs de compromission relatifs à l’agression cybercriminelle sur leur page », comme le rapporte Fredzone. Microsoft a décidé de bloquer les pages qui hébergent ou sont susceptibles d’héberger des fichiers malveillants, des malwares ou des virus.

>>> À lire aussi : WhatsApp : ce gros changement qui débarque sur l’application !