Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Horoscope

Astrologie : Pourquoi il ne faut pas prendre les horoscopes trop au sérieux ?

Publié par Alicia Trotin le 26 Déc 2022 à 10:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En cette fin d’année, les bilans célestes de votre année écoulée ne cessent d’être publiés ainsi que toutes sortes de prévisions pour 2023. Que vous réserve cette année avec l’alignement des planètes ? Même si la question est intéressante, vous devriez prendre garde. Il ne faut pas trop prendre au sérieux ces horoscopes et on vous explique pourquoi.

À lire aussi : Récap 2022 : Ces 10 bonnes nouvelles vont vous montrer que cette année n’était pas si catastrophique

Véritable outil de psychologie, voire de développement personnel, la lecture de l’horoscope peut être déterminante pour certains lecteurs assidus. Pseudo science des réseaux sociaux pour certains, ou guide de l’avenir pour d’autres, le TDN vous explique pourquoi il faut prendre un peu de distance avec ce que vous lisez au sujet de votre signe astrologique, que vous soyez bélier ou vierge.

« L’astrologie n’est pas une science »

C’est le premier commentaire de tous les scientifiques qui se retrouvent face à un horoscope : l’astrologie n’est pas une science. Cependant, si on se place d’un point de vue factuel, l’alignement des planètes, l’observation des astres dans le ciel, ça, c’est l’astronomie. L’analyse de ces déplacements en revanche ne peut révéler d’une science exacte. Cela s’apparenterait davantage à de l’interprétation et cela devient donc très subjectif.

« Il n’y a rien de faux dans l’horoscope. Par contre, à partir du moment où l’astrologue se met à interpréter l’horoscope, c’est là où sa démarche diverge complètement de la démarche astronomique et scientifique » .

Philipe Zarka, astrophysicien – franceinfo

Certes, certaines constellations utilisées pour se repérer sur les cartes du ciel dépendent des noms des signes du zodiaque. Ces attributions ont été données au début de l’astrologie, c’est-à-dire que cela remonte à l’époque de la Mésopotamie, avant J.C. Toutefois, dans les horoscopes, les interprétations des mouvements planétaires au cœur de ces constellations ne dépendent pas de l’astronomie.

« [Ils vont] extrapoler de manière excessive, exagérer l’influence des astres. Postuler l’influence d’astres, qui, n’en ont pas du tout, qui n’ont aucune influence sur ce qui se passe sur Terre » .

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Philippe Zarka

Le Cancer ou le Capricorne existent bel et bien dans le ciel, mais l’astrologie ne leur a pour autant pas attribué de traits de personnalités tels que l’émotivité, la difficulté à se lancer dans des projets ou à faire des choix.

À lire aussi : Astrologie : avec quels signes êtes-vous le plus compatible ?

Une preuve de bon fonctionnement ?

Au-delà d’être une technique développement personnel, votre thème astral peut-il révéler la vérité ? Une astrologue du nom de Kristina Mossessants s’était confié auprès de France info sur cette question reliant astrologie et véracité. Elle parle non pas de prédictions, terme trop religieux, mais de prévisions.

« On va créer différentes possibilités d’interprétation » .

Delphine Viguié, chroniqueuse et astrologue pour France Bleu depuis 3 ans, affirme qu’avec la pratique, on est amené à croire les horoscopes.

« Il y a la preuve en travaillant qu’il y a vraiment quelque chose. Je suis la première étonnée de la cohérence de mon travail. Par exemple, dans un événement, quand je dis à une personne qu’il peut se passer quelque chose dans tel domaine et qu’elle me dit ‘Ecoute, oui, effectivement’ » .

Pour mieux établir ces thèmes et faire en sorte qu’ils soient plus précis, il existe des maisons astrologiques. Elles sont souvent utilisées pour indiquer les domaines de relation, le domaine des finances, le domaine de la carrière, ou celui des enfants. Ainsi, en fonction des périodes et de la position de la Terre, les prévisions seront plus adaptées à la personne visée.

« C’est très important, par exemple, pour les prévisions de l’année, on prend la carte du ciel et on dit ‘Tiens, Jupiter va être dans votre secteur [ou maison] 10, professionnel. Donc, il y a une évolution » .

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Astrologue : quel effet sur la psychologie ?

Certains experts pensent que ces horoscopes ont le même effet qu’une séance chez un psychologue. Les analyses sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours précises. Cela correspond ainsi plus facilement aux traits de votre personnalité ou aux éléments de votre vie. Il y aurait également une attente de vérité pure, de la peur du lecteur, une énorme foi en cette croyance finalement.

« Le consultant se retrouve dans ce que certains sociologues et psychologues ont appelé la situation d’attente croyante. On attend la vérité révélée par la position des astres et ensuite, on se conforme. Et on sait que les prédictions sont parfois autoréalisatrices » .

Philipe Zarka

Pour Laurent Puech, sociologue, il s’agit surtout d’exercer un contrôle social, particulièrement dans la presse féminine. Cet expert détaille l’idée que ces horoscopes permettent en France, par exemple, d’assurer « la transmission des normes en adéquation avec les idéologies dominantes » . Son confrère, Patrick Perett-Watel, avait la même analyse, plus cinglante encore, de l’effet de ces signes solaires ou lunaires sur votre vie.

« Télé 7 Jours encourage la soumission aux supérieurs et le conformisme social en présentant sous un jour positif non pas les détenteurs de l’autorité auxquels il faut obéir, mais plutôt l’attitude recommandée au lecteur de garder leur profil bas » .

Alors, sans aller jusqu’à penser que tout n’est que manipulation et désespoir, lâchez du lest sur les prévisions astrales. Évidemment que pour les couples, il y a de l’orage dans l’air, cela arrive souvent en amour. Et pour le travail, oui en ce moment cela peut être difficile, mais, est-ce vraiment un scoop

À lire aussi : Astrologie : Quel est le signe du zodiaque qui dort le moins ?