Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Allergique à la gravité, cette femme est condamnée… à vivre allongée !

Publié par Lucas Obin le 03 Sep 2022 à 18:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans la vie, certaines personnes ont bien moins de chance que d’autres. Surtout quand il s’agit de la santé… Lyndsi Johnson, elle, est touchée non seulement par une pathologie des plus rares, mais en même temps des plus terribles à supporter au quotidien. Et pour cause… La jeune femme souffre d’un syndrome unique en son genre : la tachycardie posturale. Autrement dit : elle est allergique… à la gravité !

Allergique à la gravité, elle ne sait pas rester debout

Comment vous sentiriez-vous si vous deviez vous retrouver allongés durant la majeure partie de votre vie ? On vous rassure, nous n’avons pas de réponse non plus à vous donner. Mais Lyndsi Johnson, elle, en a bel et bien une. En effet, cette jeune femme souffre d’un syndrome très rare, l’obligeant à passer son temps assise ou allongée. Mais pourquoi ?

En réalité, Lyndsi est touchée par une allergie à la gravité. Autrement dit : le simple fait de se lever provoque chez elle des réactions désagréables. « Je ne peux pas rester debout plus de trois minutes sans m’évanouir ou être malade », explique-t-elle ainsi pour tenter de faire comprendre aux autres les maux qu’elle doit subir chaque jour. Au total, sur une journée de 24 heures, la jeune femme doit passer 99% de son temps à fuir la position debout…

allergie gravite femme

Un vie passée à la maison

Âgée de 28 ans, Lyndsi Johnson vit donc une vie alitée, à la maison. Un quotidien que l’on ne souhaite à personne, tant la souffrance quotidienne doit être immense. « J’ai dû m’adapter à cette nouvelle vie et l’accepter. Dès que je me lève, j’ai des vertiges et je m’évanouis », poursuit la jeune femme qui, aujourd’hui, peut compter sur le soutien sans faille de son compagnon pour l’aider. Dans l’attente d’un remède qui pourrait lui changer littéralement la vie, Lyndsi est en quelque sorte condamnée. Non pas à mourir, mais bel et bien à rester allongée pour ne pas lutter contre la gravité…

Source : Sud Info
0