Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Désespéré et dépassé, il appelle la police pour faire évacuer sa fête clandestine !

Publié par Lucie B le 25 Fév 2021 à 15:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 février, les policiers de Brest sont appelés par un jeune homme, organisateur d’une fête clandestine qui leur demande de l’aider à faire évacuer les fêtards.

Publicité
policiers

À lire aussi : Ligotée dans un parking, elle alerte la police pour enlèvement : les autorités ne s’attendaient pas à ce qu’elles allaient découvrir !

Une fête clandestine qui dégénère

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

C’est déjà la nuit, dans la rue Augustin-Bergot, à Brest et pour tant, une fête bat son plein, alors que le couvre-feu est instauré à 18 heures. Dans un immeuble, des dizaines de personnes sont entassés dans un appartement au premier étage. L’organisateur de cette soirée est le locataire du bien immobilier.

Publicité

Celui-ci ne parvient pas à faire partir les fêtards et se fait complètement dépasser par la proportion que prend cette soirée. Il décide alors d’appeler des renforts, et appelle les forces de l’ordre, pour qu’ils procèdent à l’évacuation de son appartement.

Une intervention de police qui porte ses fruits

Les policiers sont surpris d’être appelés par l’organisateur même d’une fête clandestine, en plein couvre-feu. Quand ils arrivent sur les lieux, dans la nuit de vendredi 19 au samedi 20 février, les forces de l’ordre interpellent les fêtards, dont certains tentaient de fuir par la fenêtre de l’immeuble.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité

Les policiers ont alors procédé à 33 contraventions pour non-respect du couvre-feu. L’organisateur de la fête clandestine fait lui, l’objet d’une procédure pour « mise en danger de la vie d’autrui » . Il risque une sanction pénale d’un an de prison. Son amende, habituellement d’un montant de 135 euros, va être majorée.

À lire aussi : Pour avoir ouvert son portail, un octogénaire finit convoqué devant un tribunal !