Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Les derniers mots de Nahel dévoilés par un des passagers

Publié par Gabrielle Nourry le 04 Juil 2023 à 10:37
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Ce lundi 3 juillet, le troisième passager qui se trouvait à bord du véhicule du jeune Nahel, est sorti du silence. Tout juste âgé de 14 ans, il a dévoilé quels ont été les derniers mots de l’adolescent.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Mort de Nahel : Qu’a vraiment dit le policier qui a tiré ? Ses propos remis en cause

Le troisième passager entendu par la police

Ce lundi 3 juillet, le troisième passager, qui se trouvait sur la banquette arrière de la voiture conduite par Nahel, est revenu sur la mort de l’adolescent. Il a fait parvenir au Parisien un texte avec sa version des faits, que son père a remis au journaliste.

La suite après cette publicité

Le 27 juin dernier, le garçon, tout juste âgé de 14 ans, avait été interpellé alors qu’il sortait du véhicule. Dans son texte, le passager relate les derniers instants de Nahel, tué par un policier lors d’un contrôle routier à Nanterre, en périphérie de Paris. Le garçon de 14 ans explique qu’il se rendait au collège pour passer le brevet.

En route pour le collège, il croise Nahel au volant de la Mercedes jaune. L’adolescent lui propose de l’amener à son examen en voiture. « Mon fils ne savait pas que Nahel n’avait pas de permis de conduire, ni qu’il était encore mineur » a précisé le père du garçon.

nahel derniers mots
La suite après cette publicité

À lire aussi : Mort de Nahel : le policier qui a tiré sort du silence

Les derniers mots de Nahel avant sa mort dévoilés

Le collégien est donc monté à l’arrière du véhicule. À l’avant, côté passager, se trouvait un ami de Nahel qui s’est enfui après le drame. Le garçon de 14 ans explique que Nahel aurait reçu trois coups et tentait de se protéger la tête. Il explique ensuite que le conducteur a « lâché le frein sûrement par panique, en essayant de se protéger ».

La suite après cette publicité

La voiture aurait alors avancé toute seule. D’après le garçon, l’un des policiers a dit à son collègue de tirer. L’agent, dont la cagnotte en soutien à sa famille a atteint une somme immense, a donc tiré. « Nahel, après avoir reçu la balle, il a dit : C’est un fou, il a tiré » révèle-t-il.

Le véhicule aurait alors accéléré d’un coup avant de percuter du mobilier urbain. « Il n’y avait pas de sang, mais il était penché sur le côté » témoigne le passager. En sortant du véhicule, le collégien est immédiatement interpellé par les deux policiers.

À lire aussi : Adolescent tué par un policier : Emmanuel Macron s’exprime