Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Attentat dans un supermarché : Six personnes poignardées

Publié par Romane TARDY le 03 Sep 2021 à 12:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La menace terroriste plane toujours. Ce vendredi, une attaque au couteau a eu lieu dans un supermarché de Nouvelle-Zélande. L’assaillant a blessé six personnes avant d’être abattu par la police. La première ministre du pays, Jacinda Ardern, est dévastée.

Publicité
jacinda-ardern

>>> A lire aussi : Des policiers arrêtent une voiture à contresens, ouvrent le coffre et découvrent l’impensable

Une attaque au couteau dans un supermarché

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Scène de panique à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Ce vendredi, dans un supermarché, un homme est entré dans un centre commercial. Soudainement, il s’est emparé d’un couteau sur un présentoir et s’en est pris aux passants. Il a poignardé pas moins de six personnes.

Publicité

La police est alors intervenue et a ouvert le feu dans la minute qui a suivi l’attaque. L’assaillant est mort sous les tirs. Parmi les victimes, trois sont grièvement blessés. « La police confirme qu’un homme est entré dans un supermarché New Lynn et a blessé plusieurs personnes. […] Nous avons localisé le suspect qui a été blessé par balles. Il est mort sur place » , ont déclaré par communiqué les forces de l’ordre locales.

Un acte terroriste ?

L’assaillant est un Sri-Lankais, habitant en Nouvelle-Zélande depuis 2011. Il figurait sur la liste antiterroriste des personnes à surveiller. Il s’agirait donc d’un acte terroriste comme l’a expliqué Jacinda Ardern, Première ministre du pays : « C’est une idéologie violente et inspirée du groupe Etat islamique » . Elle a ajouté : « Cela a été commis par un individu, pas une religion, pas une culture, pas une ethnie. Il porte seul la responsabilité de ces actes » .

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité

Les autorités estiment que le danger est écarté car l’homme a agi seul. Cette attaque rappelle de tristes souvenirs aux habitants du pays. En effet, en mars 2019, un suprémaciste blanc a ouvert le feu dans deux mosquées tuant plus de 50 personnes.

>>> A lire aussi : Un des plus gros trafiquants de drogue français, en cavale depuis 10 ans, est arrivé à Paris

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.