Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Mort de Nahel : Qu’a vraiment dit le policier qui a tiré ? Ses propos remis en cause

Publié par FJ le 03 Juil 2023 à 12:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est un fait divers qui défraie la chronique. Mardi 27 juin 2023, le jeune Nahel, âgé de 17 ans était tué par un policier à Nanterre. Depuis, la France est on ne peut plus divisée.

La suite après cette publicité

Selon les informations de Télématin dévoilées ce lundi 3 juillet 2023, les propos de l’auteur du tir sont remis en cause après une enquête l’IGPN.

mort nahel propos policier
© Capture d’écran Twitter
La suite après cette vidéo

>>> À lire aussi : Mort de Nahel : le policier qui a tiré sort du silence

La suite après cette publicité

Un fait divers tragique

Il y a tout juste une semaine, la France ne s’attendait pas à vivre de tels événements. Mardi 27 juin 2023, après avoir quitté son domicile dans la matinée, Nahel, un jeune adolescent de 17 ans monte à bord d’une Mercedes jaune.

Quelques instants plus tard, il est arrêté par les policiers. Selon ces derniers, ils auraient déjà tenté de l’intercepter pour un contrôle alors qu’il conduisait sur une voie de bus et aurait mis en danger un cycliste et un piéton. Quelques mètres plus tard, un embouteillage oblige la voiture à s’arrêter. Deux policiers viennent à la fenêtre et s’en est suivi un échange musclé.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : « Ils m’ont enlevé un bébé » : la mère de Nahel livre un témoignage poignant

Les propos du policier remis en cause

La vidéo de l’interpellation a été publiée sur Twitter. Et selon les internautes, le policier aurait lancé à Nahel quelques secondes avant le coup de feu fatal : « Je vais te mettre une balle dans la tête ».

La suite après cette publicité

Des propos aujourd’hui remis en cause. Selon le journaliste Hugo Puffeney dans sa chronique sur Télématin, le rapport de l’IGPN a un doute sur ce que le policier aurait dit à Nahel. En effet, dans son rapport, elle indique que le policier lui aurait dit : « Mets tes mains derrière la tête« , et non « Je vais te mettre une balle dans la tête ».

Nahel lui aurait lancé « Pousse-toi » avant de redémarrer la voiture. Des propos qui ne changent malheureusement rien à l’issue de cette triste affaire.

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron en joie : la vidéo qui fait scandale pendant les émeutes

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.