Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Brésil : Des jumeaux payent tous les deux une pension alimentaire car ils refusent de dire qui est le père de l’enfant !

Publié par Emma le 16 Avr 2019 à 22:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Au Brésil, deux jumeaux au physique identique refusent de dire qui est le père d’une fillette de 9 ans.

Face au doute qui plane, le juge Filipe Luis Peruca a ordonné que les deux hommes paient la pension alimentaire de l’enfant. La paternité n’a pas pu être certifiée grâce aux tests ADN. D’après le New York Times, en raison de leur similarité génétique, les jumeaux pourraient tous les deux être le père de la petite fille.

>> À lire aussi : Des jumeaux se partageaient le même permis de conduire depuis 20 ans mais un détail les a trahis 

La ressemblance des jumeaux trompent même la science

La mère de l’enfant a fait appel aux tribunaux pour obtenir un soutien financier et élever décemment sa fille, née après une aventure d’un soir. La femme affirme qu’elle ne peut pas reconnaître clairement avec quel jumeau elle a couché. Le juge a décidé de les faire payer tous les deux, leur reprochant leur « mauvaise foi » .

Un des jumeaux a été soumis à un test ADN. Le test est revenu positif mais il a continué à nier qu’il était le père. Afin de s’assurer de la vérité, l’autre jumeau a été également testé. À la grande surprise des médecins, la paternité a été prouvée aussi pour le second car leur gènes sont très similaires. « Il est évident que les accusés, depuis l’adolescence, profitent, et continuent de profiter du fait qu’ils sont des jumeaux identiques. Ils se sont utilisés mutuellement pour attirer le plus de femmes possible, pour ensuite dissimuler les affaires de trahison au sein de leurs relations » a déclaré le juge.

Leurs deux noms figurent donc sur le certificat de naissance de la petite fille. Chacun des jumeaux devra verser à la mère de l’enfant 30% du salaire minimum au Brésil (environ 55 euros), et couvrir 50% de frais de scolarité et de ses frais médicaux de l’enfant. À trop jouer avec le feu…On finit par se brûler.

>> À lire aussi : Accoucher de jumeaux de pères différents? C’est possible ! 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER