Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Elle vit une « grossesse » depuis 3 ans, ce qui sort de son ventre est horrible

Publié par Elodie GD le 15 Juil 2023 à 10:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Persuadée qu’elle vivait une troisième grossesse, Marget McMahon ne s’est pas inquiétée quand elle a vu son ventre grossir. Seulement voilà, après plusieurs examens, les médecins sont unanimes : il n’y a pas de bébé. Alors, qu’arrive-t-il à cette Irlandaise de 48 ans ?

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Son mari la trompe avec sa sœur… Elles sont toutes les deux enceintes

Une grossesse sans fin

Son calvaire aura duré plus de trois ans. Convaincue de vivre une grossesse, Margaret McMahon ne s’est pas inquiétée quand elle a constaté quelques changements physiques. Idem pour les déconvenues entraînées par les changements hormonaux.

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Mais voilà. Après plusieurs semaines, les médecins apprennent à la femme de 48 ans qu’elle n’est pas enceinte.

Une nouvelle qu’elle a des difficultés à assimiler. En effet, elle présente tous les symptômes de la grossesse.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : « Elle est enceinte d’un cheval ! » : Une jeune femme dévoile sa grossesse et est victime des pires moqueries

Découverte de taille !

Alerté, le corps médical va lui faire subir une batterie de tests. À l’issue de ces derniers, ils arrivent à la conclusion suivante : Magaret McMahon souffre du syndrome de l’intestin irritable. Une réponse qui ne semble pas convaincre la mère de famille.

La suite après cette publicité

Après vérification, elle se rend compte que ses symptômes ne correspondent pas à la maladie évoquée par les praticiens. « C’était comme une grossesse sans fin, sauf que quand tu es enceinte, tu as un bébé à la fin », explique-t-elle.

Trois années durant, elle devra se contenter de ce diagnostic. Pourtant, ses symptômes ne cessent de s’aggraver. Ils prennent une ampleur telle, qu’elle se voit obligée de quitter son travail à cause des douleurs quotidiennes.

Lassée, elle demande à se faire prescrire un scanner et une IRM. Grâce aux images, les médecins finissent par identifier la source du problème. Margaret souffre de fibromes utérins non cancéreux. Si, dans la plupart des cas, leur présence n’a pas forcément d’impact sur le quotidien, celui de Margaret avait atteint la taille d’une pastèque !

La suite après cette publicité

Aussitôt après le nouveau diagnostic, Margaret a dû subir une hystérectomie. Une opération qui lui a changé la vie. Peu à peu, elle a pu reprendre ses anciennes habitudes.

À lire aussi : Tinder : Après des vacances en amoureux, elle découvre la petite amie enceinte de son copain

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.