Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Facebook : un jeu qui consiste à tuer des homosexuels à coups de tabourets

Publié par Jonathan D'Amicis le 12 Juin 2013 à 12:31

« Call of Taburetka » est un jeu disponible sur Facebook qui met en scène un prêtre qui jette des tabourets sur des manifestants de la Gay-Pride. Mais à l’heure des polémiques concernant le mariage gay, ce jeu n’a pas été bien perçu par les défenseurs des droits homosexuels. Facebook a donc annoncé le 6 juin dernier être en train de retirer le jeu de sa plateforme sociale. 

capture

À l’origine le jeu reprend les faits de violence qui ont eu lieu à Tbilissi, en Géorgie, durant la la Gay-Pride. Lors de cette manifestation, 17 personnes ont été blessées par des jets de pierres, des coups de bâtons et de tabourets. Les auteurs de ses violences étaient des Géorgiens antigay qui étaient menés par des prêtres orthodoxes.

call-of-taburetka

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Le principe du jeu est simple. L’utilisateur contrôle un prêtre et doit aller le plus loin possible en tuant des manifestants homosexuels à coups de tabourets. Le jeu au concept plus que controversé a tout de même cumulé plus de 1 000 mentions « j’aime » et a été noté 4,5 sur 5. Le succès du jeu était donc au rendez-vous puisqu’il a rassemblé plus de 2 600 joueurs au total.

Le Géorgien qui est à l’origine du jeu « Call of Taburetka » se défend de toutes accusations en disant que son jeu n’est qu’une reconstitution des faits de ce 17 mai : « chers amis, ce jeu n’est pas antigay. Il décrit simplement ce qui est arrivé le 17 mai dernier ». Mais les défenseurs des droits homosexuels ne voient pas pour autant ce jeu d’un très bon œil. L’un d’entre eux, Sal Mattos (écrivain pour Gay Gamers) a dénoncé le côté homophobe de ce jeu dans les pages du HuffingtonPost : « bien qu’il y ait à l’évidence en ce cas précis une petite barrière de langage, on ne peut pas nier le caractère ouvertement homophobe de ce jeu (…) Il y a un côté ‘Vous n’avez pas compris la blague ?’ qui est insultant, indépendamment de la langue. Peut-être ai-je tort, mais je n’ai jamais compris ce qu’il y avait de ‘drôle’ à voir des prêtres frappant des homosexuels avec des chaises »

Picture-8

Mais Sal Mattos n’est pas le seul à avoir crié au scandale puisque de nombreuses associations gays ont appelé le réseau social Facebook pour faire part de leur indignation concernant ce jeu. Finalement les associations ont eu gain de cause puisque Facebook a retiré le jeu de sa plateforme : « pour garantir à nos utilisateurs un usage fiable de Facebook, nous agissons contre les applications ne respectant pas les règles de notre plateforme ». 

Découvrez dans le même genre l’application de Google qui soigne l’homosexualité.

Source : Planet.fr

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.