Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Pour dénoncer leurs conditions de vie, des agriculteurs se déshabillent dans un magasin

Publié par Mia le 06 Fév 2024 à 20:33

Depuis plusieurs jours, les agriculteurs manifestent pour dénoncer leurs conditions de vie et notamment la « concurrence déloyale » dans les supermarchés qui vendent davantage de produits importés et peu chers que de produits français et plus chers. Dans ce cadre, des agriculteurs ne mettent à nu dans un Carrefour.

A lire aussi : Des agriculteurs démontent le terre-plein central d’une autoroute (vidéo)

Les agriculteurs continuent à manifester dans le pays

Les actions s’enchaînent en France pour les agriculteurs. Peu rémunérés pour le travail fourni, ces derniers manifestent depuis plusieurs jours partout en France.

Leur but est essentiellement de faire bouger les choses en récupérant de meilleurs revenus et en incitant à consommer davantage français et local.

Dans ce sens, certains arrêtent des camions de nourritures importées, un camion a même été incendié. Les agriculteurs bloquent les routes, certains déversent de la paille dans un McDo

Et les actions s’enchaînent particulièrement au niveau des supermarchés, accusés de faire du profit déloyal sur le dos des agriculteurs.

Par exemple, du lisier a été déversé sur le toit d’un Leclerc, et des manifestants ont mis le feu à un dépôt Lidl. Et encore plus récemment, des agriculteurs se sont rendus dans un supermarché et se sont mis à nu.

agriculteurs supermarche carrefour nus (2)

A lire aussi : Macron : le scandale éclate en pleine crise des agriculteurs

« Les supermarchés et l’agro-industrie nous mettent à poil »

Le petit groupe de manifestants se trouvaient dans un magasin Carrefour et ils se sont déshabillés dans les rayons. Plus précisément, la scène s’est passée à Lescar, près de Pau dans les Pyrénées-Atlantiques.

Devant les clients choqués, ces derniers ont rappelé leurs revendications, à savoir une revalorisation de leurs conditions de vie, de leurs rémunérations.

Mais aussi un changement drastique quant aux marges gagnées par les magasins qui achètent les denrées agricoles françaises à petit prix pour les revendre bien plus chers.

Étienne Breton, porte-parole de la Confédération paysanne du Béarn, a été interrogé auprès de SudOuest et il explique leur acte. « Les supermarchés et l’agro-industrie nous mettent à poil », a-t-il assuré.

« Le revenu d’activité des paysans est de 1200 euros en moyenne. En sachant que la profession travaille en moyenne 55 heures par semaine, cela fait 5,50 euros de l’heure », détaille-t-il.

A lire aussi : Elle doit conduire son fils gravement malade à l’hôpital : elle se retrouve bloquée par les agriculteurs

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.